Inde : Un éléphant sauvage a été retrouvé mort après avoir mangé un fruit rempli de pétards

Triste nouvelle pour la conservation animale : le 27 mai dernier, un éléphant sauvage a été retrouvé sans vie dans la rivière Velliyar qui se trouve à Kerala, en Inde.

Selon les informations, il s’agirait d’une femelle gravide âgée de 15 ans. Un article de CNN rapporte que l’animal a succombé à ses blessures des suites de l’explosion de pétards incrustés dans un ananas que l’animal a mangé.

Crédits Pixabay

Le choc a fracturé les os de la mâchoire du pachyderme et causé de graves lésions dans sa bouche, ce qui l’a empêché de se nourrir et l’a affaibli de jour en jour.

D’après la déclaration du ministre indien de la Forêt, K Raju, le 5 juin dernier, les autorités auraient déjà arrêté une personne liée à la mort de l’éléphante.

Il s’agirait d’un homme connu sous le nom de Wilson.

Une triste fin

C’est au cours de la journée du 23 mai dernier que des agents forestiers ont découvert l’éléphante blessée. Ils ont essayé de l’immobiliser afin de la soigner, mais l’animal ne s’est pas laissé faire. Deux jours plus tard, les agents sont revenus, mais cette fois-ci, l’éléphante était debout dans une rivière. Ils ont déclaré qu’ils ne pouvaient pas utiliser de tranquillisant pour endormir l’animal, car celui-ci pouvait se noyer.

Pour essayer de faire sortir l’éléphante de l’eau, les agents ont utilisé des éléphants captifs, mais leur effort est resté vain, car le pachyderme n’a pas bougé de son emplacement. Selon le journal Express, il est resté dans l’eau pendant 48 heures environ avant de succomber à ses blessures dans la soirée du 27 mai.

À lire aussi : Bientôt un outil pour retrouver l’origine de l’ivoire

Le meurtre des éléphants condamné par le gouvernement indien

En Inde, les habitants ont l’habitude d’utiliser des fruits farcis d’explosifs pour tuer ou éloigner les sangliers. Seulement, des accidents comme celui-ci peuvent facilement survenir lorsque d’autres animaux sauvages protégés se blessent.

Selon la déclaration du ministre de l’Environnement Prakash Javadekar sur Twitter, le gouvernement central prend très au sérieux le meurtre de l’éléphant à Mallapuram, Kerala. Il a ainsi indiqué qu’il avait la ferme intention de mener l’enquête à son terme et d’examiner toutes les pistes, tout en rappelant qu’il n’était pas dans la culture indienne de donner des pétards à manger pour tuer.

Bien que l’Inde abrite plus de la moitié de la population mondiale d’éléphants d’Asie : Elephas maximus, avec  27 312 individus, cette espèce y est de plus en plus menacée à cause la destruction de son habitat naturel au profit des activités humaines.

Mots-clés animauxéléphant