Inde : Une jeune femme a vécu sans le savoir avec un jumeau dans le ventre pendant 17 ans

En Inde, un cas médical rare a été découvert chez une jeune fille de 17 ans. Selon un rapport publié la semaine du 12 août dans BMJ Case Reports, celle-ci aurait hébergé son jumeau dans son ventre depuis sa naissance. D’après les médecins, le jumeau en question était toujours en pleine croissance et il avait des cheveux, des dents et même une colonne vertébrale.

Les parents de la jeune fille et elle-même n’ont commencé à soupçonner une situation anormale que cinq ans avant leur visite chez le médecin.

Crédits Pixabay

Le problème a d’abord commencé avec une bosse dure et difforme au niveau de son ventre, et qui a ensuite grandi au fil du temps. La « bosse » lui causait aussi des douleurs périodiques.

D’autre part, la masse, qui prenait beaucoup de place dans l’abdomen de la fille, faisait pression sur ses organes internes dont son estomac, ce qui ne lui permettait donc pas de manger correctement.

Deux explications possibles émises par les médecins

Selon les explications des scientifiques, ce phénomène étrange s’appelle « fœtus in fœtu ». Il survient quand l’un des deux jumeaux est enveloppé par l’autre durant les premiers stades de la grossesse. Le fœtus enveloppé ne possède ni cerveau ni système nerveux, mais il est cependant capable de vivre. Il se comporte ainsi comme un parasite, vivant aux dépens de son jumeau.

Une autre théorie suggère que la masse n’est pas vraiment un deuxième fœtus, mais plutôt une forme de tumeur connue sous le nom de tératome.

Les scientifiques ont expliqué que ces tumeurs sont capables de développer plusieurs types de tissus en même temps, par exemple des dents et des cheveux.

Une découverte surprenante

Au début, les médecins ont d’abord suspecté la présence d’une tumeur et dans un sens, c’en était une, mais de nature différente. Le scan de la masse étrange a révélé qu’elle contenait des dépôts de calcium ayant la forme de vertèbres, de côtes et d’os longs. Les médecins ont également découvert des poils et d’autres parties du corps telles que des dents et des bourgeons de membres.

Après leur découverte, les médecins ont décidé d’opérer la patiente afin de retirer la masse de son abdomen. L’intervention s’est bien passée et la patiente s’est rapidement rétablie et semble se porter de mieux en mieux, deux ans plus tard. « Je me sens très bien, mon abdomen est maintenant plat et mes parents sont aussi très heureux » a-t-elle déclaré. Elle doit toutefois effectuer un contrôle chez le médecin chaque année au cas où il y aurait encore des troubles pouvant entrainer un cancer.

Mots-clés santé