ING : un datacenter paralysé par une onde sonore

ING s’est retrouvé dans une situation très inconfortable durant le week-end. Le groupe a en effet perdu temporairement un de ses datacenters durant un test incendie, et plus précisément lorsque le système a relâché le gaz inerte. Contre toute attente, l’opération a provoqué une puissante onde sonore et cette dernière a endommagé les disques durs des serveurs présents sur place.

ING possède plusieurs datacenters situés dans tous les pays du monde. L’un d’entre eux se trouve à Bucarest et il gère à lui seul la plupart des opérations courantes des clients roumains de la banque.

Panne ING

ING a été confronté à une panne grave durant le week-end.

Le groupe a profité du calme du week-end pour organiser un test incendie. Tout ne s’est pas franchement passé comme prévu.

Une panne provoquée par une puissante onde sonore

Lorsque les alarmes se sont déclenchées, le système anti incendie mis au point par la banque a immédiatement pris le relais et il a alors libéré du gaz inerte dans les salles où se trouvent les serveurs de la banque. Un gaz spécialement étudié pour ne pas endommager les composants électroniques de ces machines.

À la base, ce fameux gaz est stocké dans des cylindres et il est ensuite libéré à grande vitesse sur les différentes buses réparties à travers le centre de données.

Le système a correctement répondu, mais la pression était plus élevée que prévu et le gaz a donc produit une onde sonore quand il a été expulsé par les buses. Plusieurs techniciens étaient présents au moment des faits. Ils ont tout de suite compris qu’il se passait quelque chose d’anormal et ils ont alors tenté de mesurer la puissance de l’onde.

En pure perte malheureusement, car son intensité a dépassé la limite autorisée par leur équipement, une limite fixée à 130 dB.

Un problème de pression au niveau des cylindres utilisés pour stocker le gaz inerte

Si vous n’êtes pas familier de la chose, alors sachez que ce seuil correspond plus ou moins à celui des alarmes que l’on retrouve dans nos maisons et dans les bâtiments publics.

L’onde sonore a provoqué une puissante vibration qui s’est répandue à travers les salles du centre de données. Elle a touché les disques durs des serveurs présents dans ses salles et elle a ensuite été transmise à leur tête. C’est ce qui a provoqué la panne qui a suivi. Des douzaines de disques durs ont été détruits, poussant par la même occasion la banque à basculer sur son datacenter de secours, un datacenter situé à plusieurs kilomètres du site.

Le basculement n’a cependant pas été totalement transparent. ING a en effet dû importer une nouvelle copie de sa base de données pour assurer l’intégrité des données et tous les clients de la banque se sont alors retrouvés dans l’impossibilité d’utiliser leurs cartes de crédit ou même d’effectuer des opérations pendant plusieurs heures.

Mots-clés inginsolite