Insolite : des monnaies antiques de l’Empire Romain ont été retrouvées dans un château au Japon

L’Empire Romain et le Japon étaient peut-être plus liés que nous ne le pensions. C’est en tout cas ce que l’on peut déduire de cette étrange histoire. Des pièces de monnaie antiques romaines ont en effet été retrouvées dans les ruines d’un château médiéval situé au Japon.

Les ruines en question appartiennent au château de Katsuren. Situé sur l’île d’Okinawa, cette forteresse intéresse les archéologues depuis de nombreuses années maintenant et plusieurs fouilles ont été menées sur place afin de faire toute la lumière sur son histoire.

Pièces romaines Japon

C’est sur ce site que ces pièces ont été retrouvées.

D’après les informations dont on dispose, le château aurait été édifié par le royaume indépendant des Ryûkyû entre le XXe et le XIIe siècle.

Le château appartenait au royaume indépendant des Ryûkyû

Ce royaume était très puissant à cette époque et il tirait sa richesse des relations commerciales établies avec la Chine mais également avec plusieurs pays de l’Asie du Sud-Est.

En fouillant le site, une équipe d’archéologues a découvert plusieurs pièces de monnaie enfouies sur place. Après les avoir analysées, ils ont découvert qu’elles étaient faites en cuivre et qu’elles venaient de l’Empire Romain.

Hiroyuki Miyagi, un chercheur travaillant pour l’université de l’île, a été très surpris par la découverte. En réalité, il a même pensé qu’il s’agissait d’un canular : « Je ne pouvais pas croire qu’ils avaient trouvé des pièces de l’empire romain dans le château de Kasturen ». En réalité, il estimait même que ces pièces étaient de simples répliques égarées par des touristes. Ces ruines attirent effectivement des milliers de personnes chaque année.

Personne ne sait comment ces pièces ont pu arriver sur place

Pour s’assurer de l’authenticité de ces pièces, il les a donc toutes passées aux rayons X. Il a fini par découvrir qu’une de ces pièces datait de l’empire ottoman, avec des inscriptions datant de 1687. Les autres pièces sont bien plus anciennes pour leur part puisqu’elles auraient entre 300 et 400 ans.

Les chercheurs ne savent pas du tout comment ces pièces ont pu arriver sur place. Ils pensent qu’elles ont été apportées au Japon après avoir traversé plusieurs routes commerciales mais ils n’en ont pas la certitude et ils vont donc continuer à les étudier afin de percer leurs secrets.

En attendant, ces pièces ne sont pas les seuls artefacts retrouvés sur place. Les archéologues responsables de cette étonnante découverte ont aussi trouvé des céramiques japonaises et d’autres objets plus courants, des objets utilisés par les habitants du château.

Crédits Images