Insolite : Une femme a eu mal à la gorge à cause d’un ver qui vivait au niveau de son amygdale

Avec la pandémie de Covid-19 qui sévit actuellement dans presque tous les pays du monde, il faut toujours se méfier des moindres symptômes qui ressemblent à ceux de la maladie. On sait que le mal de gorge fait partie des signes indiquant une infection par le coronavirus.

Et pour cette femme de 25 ans vivant au Japon, une douleur  inquiétante au niveau de sa gorge l’a incitée à aller à l’hôpital pour voir ce qui pouvait en être la cause.

Crédits Pixabay

Bien que les irritations au niveau de la gorge puissent être associées au Covid-19 ou simplement à des allergies, pour le cas de la femme, il s’agissait de toute autre chose. En effet, après des examens, les médecins ont découvert un ver bien vivant dans ses amygdales.

D’après le rapport publié dans la revue The American Journal of Tropical Medecine and Hygiene le 8 juillet dernier, il est fort probable que la femme ait ingéré le parasite en mangeant du sashimi ou du poisson cru.

Un ver de plus de trois centimètres

Les symptômes de la femme ont commencé avec une forte douleur et une irritation au niveau de la gorge, et ce, pendant cinq jours environ. Selon les informations, avant l’apparition de ces signes, elle aurait consommé du « sashimi assorti » qui est un plat traditionnel japonais composé de poissons frais crus et coupés en tranches fines.

Les résultats des analyses effectués à l’hôpital ont révélé la présence d’un ver noir de 3,8 centimètres de long, qui a trouvé refuge dans son amygdale.

À lire aussi : Le Cannabis serait utile dans la lutte contre le Covid-19

Un cas assez inhabituel

Après des analyses plus poussées, les médecins ont pu identifier le ver qui s’est installé dans la gorge de la femme. Il s’agissait d’un ver rond parasite connu sous le nom scientifique Pseudoterranova azarasi. D’après Newsweek, celui-ci infecte d’habitude les mammifères marins tels que les phoques ou les morses.

En ce qui concerne l’homme, le ver s’introduit dans l’organisme lors de la consommation d’aliments crus comme les calmars ou le poisson. Le rapport indique que Pseudoterranova se retrouve généralement dans l’estomac d’une personne et n’infecte que très rarement la partie de la gorge.

Même si les symptômes de la femme étaient assez inquiétants au début, son état s’est vite amélioré après que les médecins aient enlevé le ver parasite de sa gorge. L’opération n’était pas non plus compliquée puisqu’il a suffi d’une simple pince à épiler pour le déloger de son emplacement.

Mots-clés parasitesanté