L’insomnie, nouveau symptôme pour la Covid-19 ?

Actuellement, les scientifiques du monde entier se débattent pour trouver un remède au Covid-19. Faute de ne pas encore trouver « la » solution aux problèmes, beaucoup se tournent vers les méthodes de prévention alternatives, et ceux qui sont déjà contaminés suivent des traitements pour alléger les symptômes du virus.

Justement, à propos desdits symptômes du coronavirus, les scientifiques ne semblent pas encore en avoir fait le tour. Après les symptômes vagues de la grippe, une température élevée, l’insuffisance respiratoire et autres, il semblerait qu’un nouveau « symptôme » ait été ressenti par un grand nombre de personnes contaminées par le Covid-19.

Crédits Pixabay

Il s’agit de l’insomnie. Mais ce n’est pas tout. Un article paru dans The Atlantic nous dévoile que l’insomnie pourrait être un symptôme du Covid-19 et le sommeil, l’un des moyens efficaces pour le traiter.

Comment la mélatonine agit sur notre corps et notre sommeil 

La mélatonine est connue pour être l’hormone du sommeil. C’est cette hormone qui régule notre rythme cardiaque et nous incite à dormir lorsqu’il fait nuit. Mais quel rapport a-t-elle avec le Covid-19 ? Eh bien, Feixiong Cheng, un analyste de données à la Cleveland Clinic a découvert en étudiant la structure du virus à l’aide d’une intelligence artificielle que la mélatonine empêchait la progression du virus dans notre organisme.

De plus, Cheng n’est pas le seul scientifique à remarquer cette singularité. D’autres scientifiques ont également souligné que la mélatonine, en plus d’agir sur notre sommeil, régulait également notre système immunitaire et évitait que nos défenses ne déraillent, ce que le virus de la Covid-19 provoque après un certain temps en transformant un cas bénin en une forme grave.

A lire aussi : Covid-19, du nouveau concernant la nouvelle souche

Même Trump a pris de la mélatonine

Une étude de l’Université de Colombie a révélé que les patients intubés avaient de meilleures chances de survie si de la mélatonine leur était administrée et même Donald Trump a reçu cette hormone lors de son évacuation par avion au centre médical militaire national Walter Reed pour recevoir un traitement contre la Covid-19.

Néanmoins, malgré ces découvertes, Chang se demande si c’est la mélatonine qui agit sur le coronavirus ou si c’est le sommeil en lui-même qui est important. En effet, le département de neurologie de l’Université Johns Hopkins a été inondé de personnes se plaignant d’insomnie. De plus, les patients ayant guéri de la Covid-19 ont également rapporté des manques d’attention, des maux de tête, un brouillard cérébral, une fatigue musculaire et, dans la majorité des cas, un problème d’insomnie.

A lire aussi : Covid-19, une équipe internationale de chercheurs va se rendre en Chine pour enquêter sur l’origine du virus

Plus que la mélatonine, c’est le sommeil qui pourrait jouer un grand rôle dans la défense de notre corps

D’après Rachel Salas, de l’Université Hopkins, ces troubles du sommeil pourraient persister longtemps après que le virus ait quitté le corps de la personne. Pour information, le sommeil sert à maintenir les canaux de communication cellulaires dans le cerveau, à faire une sorte de processus de nettoyage anti-inflammatoire et à éliminer les informations non nécessaires accumulées au cours d’une journée.  

Michelle Miller, professeur de médecine du sommeil à l’Université Warwick au Royaume-Uni explique d’ailleurs que « dans les premiers stades du Covid-19, vous vous sentez extrêmement fatigué ». Il ajoute que « le sommeil est important pour une fonction immunitaire efficace et aide également à réguler le métabolisme, y compris le glucose et les mécanismes contrôlant l’appétit et la prise de poids ».

A lire aussi : Le Covid-19 trois fois plus mortel que la grippe

Dormir davantage : Une autre méthode qui pourrait faire ses preuves dans le traitement de la Covid-19

Ainsi, une solution pour traiter le coronavirus pourrait simplement être de dormir davantage en plus des autres conseils comme de se laver les mains. D’après Asim Shah, professeur de psychiatrie et de sciences du comportement au Baylor College of Medicine, « habituellement, tout le monde a un horaire. Ils reçoivent la lumière du sommeil et génèrent de la mélatonine et cela les endort. En ce moment, nous voyons les gens se désintéresser des choses, s’isoler, ne pas faire d’exercice puis ne pas dormir ».

La solution serait ainsi, pour certains scientifiques, d’incorporer la mélatonine dans le traitement des patients contre la Covid-19. D’autres estiment qu’une prise de médicaments n’est pas indispensable et qu’à la place, on pourrait simplement dormir et se réveiller tous les jours aux mêmes heures, puis faire des promenades, profiter de la lumière du soleil, réduire le temps passé sur les écrans et continuer de maintenir une relation avec les autres, même à distance. Si cela ne suffit pas, des spécialistes recommandent d’instaurer des rituels quotidiens de relaxation et de détente et si l’on a du mal à trouver le calme et la sérénité – et surtout le sommeil – l’hypnothérapie pourrait être une solution.

Mots-clés Covid-19