Instagram a bien grandi et vaut désormais 100 milliards de dollars

Facebook a clairement fait une affaire en or en rachetant Instagram. En 2012, la plateforme sociale dédiée au partage de photos était valorisée à hauteur d’un petit milliard de dollars ; six ans plus tard, ce chiffre dépasserait les 100 milliards (soit près de 85 milliards d’euros) si Instagram était toujours une société indépendante estime Bloomberg. Il faut dire que le service n’a cessé de croître ces dernières années, rameutant toujours plus d’utilisateurs. Aujourd’hui, ils sont ainsi plus d’un milliard à publier leurs photos et vidéos sur la plateforme, contre seulement 30 millions en 2012.

Une croissance démentielle qui, selon les analystes, n’a pas encore atteint son point d’orgue. D’après les dernières prévisions relayées par Bloomberg, les aficionados du service pourraient atteindre le seuil des 2 milliards d’ici cinq ans. Principal levier de croissance pour Instagram, le marché américain, qui lui est particulièrement favorable.

Instagram, le célèbre réseau social photographique racheté par Facebook en 2012 pour près d’un milliard de dollars, vaut désormais plus de 100 milliards. Une opération juteuse pour la firme de Mark Zuckerberg.

Au travers de cette excellente santé, la plateforme parvient évidemment à engranger un chiffre d’affaires à la hauteur de son importance dans le monde des réseaux sociaux. Un chiffre d’affaires qui devrait logiquement dépasser les 10 milliards de dollars en 2018. Cela représenterait pas moins de 16% des revenus totaux de Facebook, soit – là encore – une belle augmentation vis-à-vis des années passées.

Instagram : un sérieux atout pour le groupe de Mark Zuckerberg

Minoritaires pour Facebook, du moins au début, les revenus générés par Instagram prennent en effet de plus en plus de corps avec le temps. Comme le souligne Bloomberg, la plateforme ne représentait « que » 10.6 % des revenus de Facebook en 2017. À l’horizon 2020, ce taux pourrait passer à près de 20%, essentiellement grâce à la publicité (ajoutée au fil d’actualité sous forme de « bannières » statiques ou de spots vidéo).

Facebook compte par ailleurs sur les features déployées il y a peu sur le service pour continuer d’attirer des utilisateurs supplémentaires. Dernière fonctionnalité en date, la vidéo longue durée intégrée – notamment – au moyen de la chaîne IGTV désormais présente au sein même de l’application.

Largement secoué en début d’année par plusieurs scandales liés à la question de l’utilisation des données personnelles de ses utilisateurs, Facebook continue malgré tout de prospérer en bourse. La firme y a ainsi gagné près de 10% et se trouve à présent valorisée à hauteur de 569 milliards de dollars (soit 486 milliards d’euros). Nul doute que les bonnes performances d’Instagram contribuent – et contribueront – à la (très) bonne santé financière de sa maison mère.

Mots-clés facebookinstagram