Instagram change de look et devient la risée du web

Instagram a déployé hier une nouvelle version de son application. Elle introduit une toute nouvelle identité visuelle avec, au programme, une icône remaniée et une interface encore plus épurée. Ces changements ne font cependant pas l’unanimité et la firme américaine est très rapidement devenue la risée du web.

Les codes esthétiques ont beaucoup changé ces dernières années. A une époque pas si lointaine, les graphistes faisaient en effet la part belle au skeuomorphisme et ils cherchaient ainsi à coller au maximum à la réalité pour ne pas perdre leurs utilisateurs.

Nouvelle interface Instagram

Instagram a changé d’interface et la nouvelle ne fait pas l’unanimité.

Tout a cependant changé en 2013 avec l’arrivée de iOS 7 et le passage de la plateforme au “flat design”.

Instagram a un problème avec les couleurs

En un instant, les effets d’ombre et de relief sont devenus totalement has been. Google a suivi cette tendance un an plus tard avec Android 5.0 et l’arrivée du très fameux Material Design. Les éditeurs d’applications n’ont eu d’autres choix que de se mettre au pas afin que leurs outils se fondent totalement dans le décor.

Et maintenant, les graphistes en ont apparemment après les couleurs.

Instagram a en effet décidé de faire table rase du passé et de revenir aux fondamentaux en supprimant toutes les couleurs de son application mobile. Si l’ergonomie de l’outil reste inchangée, l’interface troque le bleu au profit de plusieurs nuances de gris.

Aucun lien avec le livre de James, ni même avec le film de Sam Taylor-Wood. Pas à ma connaissance du moins.

Le géant du partage d’images a aussi profité de l’occasion pour changer l’icône de son application.

Enfin sauf pour l’icône de son application

L’appareil photo répond toujours présent, mais il est beaucoup plus stylisé et il est incrusté dans une forme rectangulaire très colorée, le tout avec un dégradé qui se trouve finalement aux antipodes de l’interface de l’outil.

Instagram n’est pas le seul à céder aux sirènes du noir et blanc. Google teste actuellement une nouvelle version de son moteur de recherche et cette dernière se veut bien plus épurée. En outre, si l’on en croit ce qui se murmure dans le milieu, alors la prochaine version d’Apple Music devrait elle aussi jouer cette carte.

Si les graphistes de la Silicon Valley semblent vouloir se détourner de la couleur, ce n’est évidemment pas par hasard ou par coquetterie. En proposant des interfaces simples, épurées et désaturées, ils vont pouvoir faire ressortir la seule chose qui compte vraiment : les contenus.

Capture instagram

https://twitter.com/yeunetcon/status/730612678545309696