Instagram concerné par le rapport de transparence de Facebook

Facebook est visiblement décidé à faire bouger les choses. Il y a quelques jours, le réseau social de Mark Zuckerberg avait fait parler de lui en annonçant avoir supprimé environ 5,4 milliards de faux comptes sur sa plateforme.

Après la publication de son nouveau rapport sur l’application de la loi sur les contenus violant ses règles, la plateforme a évoqué son intention d’intégrer les données Instagram au rapport de transparence de la modération de contenus.

Crédits Pixabay

Désormais, le système de détection des contenus enfreignant les règles édictées par Facebook sera renforcé sur Instagram.

Les lois sont renforcées sur Instagram

La loi s’appliquera aux contenus qui mettront en avant l’exploitation de mineurs, la violence physique, les propagandes terroristes, l’usage de drogues ou encore les discours incitant à la haine.

Toutefois, la toile déplore le fait que Facebook ne se penche pas encore sur la prolifération des faux comptes sur Instagram.

Avant cette décision, le contrôle sur Instagram était moins sévère que sur Facebook. D’après le rapport sur l’application de la loi relative aux contenus violant ses règles, Facebook a indiqué que son système avait détecté des publications faisant des propagandes terroristes 98,5% du temps sur Facebook contre 92,2% sur Instagram. Face à cela, le réseau social a décidé de renforcer l’application de ses conditions.

Depuis mai 2019, Facebook a fait savoir qu’il avait supprimé environ 845 000 publications concernant le suicide sur Instagram.

Les fake news se répandent sur Instagram

Pour Facebook, il est important de contrôler les informations circulant sur Instagram étant donné que la désinformation commence à prendre de l’ampleur sur le réseau social. Selon une étude menée par le groupe de défense des droits de l’Homme Avaaz, des stories rapportant de fausses informations ont été visionnées environ 158,9 millions de fois sur la plateforme.

Face à cette situation, les observateurs se posent de nombreuses questions quant à l’efficacité du système d’intelligence artificielle qu’Instagram utilise depuis 2016 pour détecter les fausses informations qui sont diffusées sur la plateforme. Devant l’inquiétude grandissante de la plupart des internautes, l’introduction d’Instagram au rapport de transparence de la modération de contenu est devenue une priorité pour Facebook.

Ces derniers temps, le réseau social de Mark Zuckerberg a prouvé à de nombreuses reprises son engagement dans la lutte contre la désinformation.

Mots-clés facebookinstagram