Instagram masque désormais les fake news en France

Facebook fait face à un épineux problème depuis plusieurs années : la diffusion massive de fausses informations. Des fausses informations se diffusant sans que le réseau social ne réagisse véritablement – ou peu efficacement. Plusieurs fois, face aux scandales, la société de Mark Zuckerberg s’est fait taper sur les doigts par les hautes instances. Et son poulain, Instagram, n’échappe pas à la règle malgré une diffusion bien moins massive que chez son grand frère. Mais Facebook a tout de même décidé de réagir en mettant en place un nouvel outil désormais déployé en France – mais aussi le reste du monde, comme il l’explique sur son blog.

Ce nouvel outil permettra de masquer les fausses informations.

instagram

Crédit photo PIXABAY

Les utilisateurs y auront toujours accès, mais seront prévenus.

Instagram met l’accent sur la lutte contre les “fake news”

C’est un nouvel outil qui débarque chez Instagram. Un outil de vérification détectant le contenu désinformant (totalement ou partiellement) avec comme sanction, la suppression de la page Explorer et des hashtags.

Un moyen de limiter la portée de ces publications participant à la diffusion de fake news sur les réseaux sociaux, fortement touchés par ce phénomène nouveau. Bien évidemment, il s’agit uniquement d’un masquage (et non d’une suppression) et l’utilisateur pourra toujours avoir accès aux posts considérés frauduleux s’il le souhaite.

Le masquage concerne aussi bien les publications que les messages privés ou les Stories.

Pour les utilisateurs mal intentionnés tentés de multiplier les publications et comptes dans la diffusion d’une fausse information, une intelligence artificielle appliquera la même sanction pour les posts similaires. De quoi tenter de freiner efficacement la désinformation. À noter que cet outil concerne aussi bien Instagram que… Facebook !

C’est en France et d’autres pays du monde que cette fonction contre la désinformation a été déployée. Instagram attend le retour des utilisateurs pour peaufiner son outil et espérer réduire au maximum ces ingérences. Rien de plus logique de la part du poulain de Facebook, plusieurs fois trempé dans des scandales majeurs. Le plus important reste celui de Cambridge Analytica, avec les données privées de millions d’utilisateurs volés pour influencer les élections américaines ou encore le Brexit.

Mots-clés instagram