Instagram et les régimes ont l’air de bien marcher

Sur Instagram, la mode est aux photos et régimes minceur. Les utilisatrices sont nombreuses à y partager le quotidien de leur challenge « perte de poids ». Manon en fait partie. C’est une étudiante en médecine qui rencontre actuellement un succès fou sur la plateforme. Originaire de Normandie, la jeune femme de 26 ans totalise plus de 168 000 abonnés sur son compte Instagram, ouvert il y a trois ans.

Depuis 2015 et sous le pseudonyme de « ma.non_auxkilos », Manon poste quotidiennement des photos des plats qu’elle mange, des exercices qu’elle pratique… Elle publie également des clichés qui la montrent avant/après et permettent ainsi de constater l’évolution de son régime minceur. « C’est un peu comme un journal intime, sauf qu’il est suivi par plus de 168 000 personnes. » explique-t-elle lors d’un entretien avec Ouest France.

Floutage Instagram

La technique est payante puisque la jeune femme est arrivée à perdre une quinzaine de kilos.

Un succès inattendu

Les internautes qui suivent Manon sont originaires du monde entier, français, canadiens, québécois, marocains, etc. Tous suivent avec passion le quotidien de Manon dans son combat contre les kilos en trop. Un succès auquel la principale intéressée avoue ne pas s’attendre du tout. « Quand 1 000 personnes commencent à vous suivre, puis 10 000, puis 100 000, c’est sûr que ça fait bizarre. »

La notoriété de la jeune femme est telle qu’il arrive que ses followers la reconnaissent dans la rue et l’abordent. « C’est très étrange, mais ça fait chaud au cœur. Dernièrement, c’est un patient qui m’a reconnu. Même à l’hôpital, je suis démasquée. » raconte-t-elle avec le sourire.

Non aux partenariats rémunérés

Avec autant d’abonnés à son actif, il fallait s’attendre à ce que Manon soit contactée par des marques pour des partenariats rémunérés. La jeune femme a toujours refusé, car c’est contraire à son éthique en tant qu’étudiante en médecine. Elle affirme aussi vouloir garder son intégrité : « Le fait de ne pas pouvoir donner un avis objectif ne m’intéresse pas. »

Manon accepte cependant de collaborer avec quelques enseignes, mais de manière bénévole. « J’ai obtenu un cours de coaching dans la salle de sport où je vais m’entraîner. » s’exprime-t-elle avant d’ajouter que « Ça permet de faire parler des établissements locaux. »

Mots-clés insoliteinstagram