Réseau social : Instagram modifie sa politique sur la nudité

Instagram a décidé de réviser sa politique relative à la nudité après avoir fait l’objet de nombreuses critiques depuis un certain temps. L’application de partage de photos appartenant à Facebook est notamment accusée de ne pas accorder le même traitement à ses abonnés, favoriser les blancs et handicaper les autres communautés.

Les polémiques ont éclaté au mois d’août après que le réseau social a supprimé les photos de Nyome Nicholas-Williams, un mannequin noir, de grande taille qui a posé les yeux fermés, torse nu avec les bras enroulés autour de ses seins.

Crédits Pixabay

Le contenu,  dont la censure a révolté un grand nombre d’internautes, « a été jugé contraire aux directives d’Instagram sur la pornographie ».

Pour soutenir Nicholas-Williams, plusieurs utilisateurs de la plateforme de Facebook ont posté sa photo avec le hashtag #IWantToSeeNyome (Je veux voir Nyome).

Instagram a commis une erreur

En réponse aux critiques, Instagram a fait savoir que la suppression des photos de Nicholas-Williams ne partait pas d’une intention discriminatoire. Les photos ont été retirées, car elles allaient à l’encontre de l’ancienne politique du réseau social qui n’autorisait pas le pincement des seins sur la plateforme. Selon un porte-parole de la firme, ce geste « est souvent associé à du contenu pornographique ».

Instagram reconnaît toutefois qu’une erreur de jugement a été commise dans l’histoire impliquant Nicholas-Williams. « Nous n’autorisons pas le fait de se compresser les seins, mais nous savons que nous avons commis des erreurs dans la manière dont cela a été appliqué, notamment à l’égard de la communauté grande taille» a dit la porte-parole du réseau social à nos confrères de l’AFP mardi dernier.

Ce qui a changé dans la politique

Instagram autorise désormais les clichés de femmes tenant sa poitrine. Les pincements entraînant un changement de forme des seins restent cependant interdits. En prenant l’initiative de mettre à jour sa politique sur la nudité, plus particulièrement celle relative aux photos de seins, Instagram espère contribuer à la lutte contre le racisme et surtout la discrimination des femmes noires.

De son côté, Nicholas-Williams n’a pas caché sa joie et son soulagement face à la résolution prise par la filiale de Facebook. “Je veux m’assurer que je suis respectée et autorisée à utiliser des espaces comme Instagram, comme le font de nombreux autres créateurs, sans craindre d’être censurée et réduite au silence” a-t-elle déclaré.

Mots-clés instagram