Instagram laisse toujours les mineurs accéder à sa plateforme

Les réseaux sociaux sont régis par un certain nombre de réglementations auxquelles ils doivent se plier. Ne pas collecter les informations personnelles des mineurs sans le consentement de leurs parents en fait partie. Toutefois, Instagram a trouvé un moyen de déroger à cette règle. En effet, la plateforme de partage de vidéos et de photos ne demande tout simplement pas aux utilisateurs qui s’inscrivent sur sa plateforme quel âge ils ont.

En prétextant ignorer l’âge de ses utilisateurs, Instagram peut stocker les informations sensibles sur les mineurs tout en n’engageant pas sa responsabilité et ne peut être forcé à payer une amende à hauteur de 40.000 dollars pour violation du Child Online Privacy Protection Act (COPPA) ou la loi relative à la protection de la vie privée des enfants en ligne.

Outre le fait que de ne pas apporter aux utilisateurs mineurs les protections nécessaires, en les exposant à des contenus ne correspondant pas à leur âge par exemple, Instagram passe également outre les réglementations imposées par la COPPA sur la restriction des collectes d’informations des enfants.

Instagram est à la traîne au niveau du respect des réglementations

En effet, Snapchat, TikTok et même sa société mère, Facebook, demandent à tous leurs utilisateurs de saisir leur âge dès leur inscription sur les plateformes et de n’admettre que les utilisateurs ayant plus de 13 ans.

Pour Facebook, c’est non seulement un moyen de protéger les utilisateurs mineurs, mais aussi de faire correspondre ses publicités en ligne à chaque tranche d’âge. La société mère d’Instagram va encore plus loin en autorisant ses modérateurs à verrouiller les comptes de tous les utilisateurs qu’ils soupçonnent d’avoir moins de 13 ans et leur demandent de fournir une preuve d’âge délivrée par le gouvernement avant de pouvoir reprendre le contrôle de leur compte. Cette nouvelle politique n’est entrée en vigueur qu’en 2018.

Lorsqu’Instagram a été interrogé sur les raisons qui le poussent à ne pas demander l’âge des utilisateurs, et comment il empêchait les utilisateurs trop jeunes de s’inscrire, la plateforme sociale a refusé de répondre.

Instagram pourrait bientôt changer la donne

Jane Manchun Wong, qui travaille avec TechCrunch, a découvert un morceau de code sur l’application Android d’Instagram qui démontre que le réseau social travaille actuellement sur une fonctionnalité qui lui permet de refuser l’inscription des utilisateurs de moins de 13 ans.

Le code contient entre autres des phrases comme « Fournir votre date de naissance nous aide à vous assurer une bonne expérience Instagram » ou encore « Vous seul pourrez voir votre date de naissance ».

Grâce à ces informations, Instagram pourra non seulement filtrer ses utilisateurs, mais aussi s’assurer que les moins de 18 ans ne parlent pas avec des inconnus et que les moins de 21 ans ne voient pas de publicités sur l’alcool et les contenus potentiellement explicites ne seront pas exposés aux mineurs.

Mais quand cette fonctionnalité sera enfin mise en place ?

Mots-clés instagram