Intel a lancé un site comparant ses puces au M1

Intel fait beaucoup parler de lui en ce moment, mais pas forcément pour les meilleures raisons du monde. Après avoir plus ou moins tenté de redonner vie à la fameuse pub Mac vs PC, le fondeur remet ainsi le couvert avec un site comparant ses puces au Apple Silicon M1.

Lors de la dernière WWDC, Apple a annoncé son intention de se détourner des puces Intel au profit de ses propres processeurs, les fameux Apple Silicon.

Un troisième changement d’architecture dans l’histoire de la firme, un changement qui témoigne d’une volonté d’indépendance.

Intel en train de ressusciter la guerre Mac vs PC

Il a cependant fallu attendre la fin de l’année pour découvrir la première puce de la firme. La fameuse M1. Une puce que l’on retrouve à bord des derniers Mac Mini, MacBook Air et MacBook Pro de 13 pouces, testé ici.

Proprement remarquable, cette dernière offre une puissance de calcul conséquente et qui rivalise sans peine avec les processeurs Intel. Loin de se limiter à des tâches courantes, le M1 excelle également en retouche photo ou même en montage vidéo. Toutes les vidéos publiées sur ma chaîne YouTube depuis le test du MacBook Pro M1 ont d’ailleurs été montées sur cette même machine, et avec un logiciel n’étant pas spécialement optimisé pour cette nouvelle architecture : Premiere Pro.

Cette puissance de calcul inattendue n’est bien entendu pas passée inaperçue, et de nombreuses personnes ont donc choisi de basculer sur ces nouveaux Mac. Les puces Apple Silicon représentent donc une véritable menace pour la concurrence.

Intel semble prendre la “menace” Apple Silicon très au sérieux

C’est en tout cas ce que l’on peut déduire des dernières initiatives prises par Intel. Des initiatives visant toutes les puces Apple Silicon.

Après la fameuse publicité évoquée un peu plus haut, ce dernier a donc remis le couvert en lançant un site entièrement dédié à sa nouvelle campagne de communication. Accessible à cette adresse, il vise à montrer la suprématie du PC sur le Mac. Le visiteur est donc invité à se tourner vers quelque chose de “réel” et donc vers un PC.

Intel liste ensuite les supposés avantages de la plateforme sur la concurrence, mettant notamment en avant la multitude de designs présents sur le marché, la facilité d’utilisation et les formats proposés. Sans surprise, la firme met également en avant un volet très important, à savoir celui du jeu.

Plus intriguant, ce site cherche également à montrer la suprématie des puces Intel sur les puces Apple Silicon en terme de création de contenus ou même de productivité. D’après le fondeur, le M1 n’arriverait donc pas à la cheville de ses propres puces. De même pour l’autonomie, qui serait plus limitée sur les derniers Mac.

Une initiative qui laisse perplexe

Sauf que dans les faits, ce n’est pas tout à fait ce que constatent les utilisateurs sur le terrain. Pour avoir pu comparer mon ancien MacBook Pro Intel Core i9 avec le MacBook Pro M1, je peux même vous dire que la réalité est bien différente de ce qui est évoqué sur le site d’Intel.

Le MacBook Pro M1 offre en effet une puissance comparable, avec une autonomie accrue et… un silence assourdissant. Même sur Premiere Pro, un logiciel gourmand et qui n’est pas optimisé pour les puces Apple Silicon, il n’émet aucun son. Quant à l’autonomie, elle est objectivement bien meilleure. Il est tout à fait possible de travailler une matinée entière sur le MacBook Pro M1 sans avoir besoin de le recharger.

Des affirmations qui laissent donc songeurs, mais qui témoignent aussi et surtout de la crainte qu’inspirent les puces Apple Silicon à Intel.

Ce qui, d’une certaine manière, peut aussi être vu comme un aveu de faiblesse.

Mots-clés intel