Intel annonce l’Iris Xe MAX, un processeur graphique avec le Deep Link

Le samedi 31 octobre 2020, Intel annonce la sortie de son nouveau processeur graphique (GPU) nommé Iris Xe Max, accompagné de la technologie Deep Link. Cette dernière permet une amélioration des performances, grâce à la synergie entre le CPU et le GPU. On obtient ainsi un meilleur rendu en 3D, ainsi qu’une vitesse de calcul plus rapide sur la production et l’écriture d’images.

Les premiers ordinateurs à en bénéficier seront des PC portables, comme l’Acer Swift 3x, l’Asus VivoBook Flip TP470 et le Dell Inspiron 15 7000. La firme basée à Santa Clara, en Californie, a déclaré que ces machines seront également équipées de processeurs Core de la onzième génération, les Tiger Lake. Cette configuration matérielle devrait améliorer les performances graphiques pour les jeux vidéo et le traitement des photos.

Selon l’entreprise californienne, le Deep Link permet de détourner les ressources du GPU vers le CPU, lorsque l’Iris Xe Max est inactif.

Le Deep Link améliore le traitement des images

Avec ce nouveau processeur graphique, Intel cherche à se remettre au niveau des produits concurrents, notamment la RTX 2080 de Nvidia. La technologie Deep link présente des similitudes avec la NVLink, car les processeurs graphiques sont tous les deux capables d’interagir avec le CPU.

Cependant, l’Iris Xe Max est basé sur un cadre logiciel commun, permettant un partage dynamique des ressources utilisées par l’intelligence artificielle.

Plusieurs logiciels peuvent déjà tirer profit des performances de cette nouvelle capacité technologique, comme Gigapixel AI de Topaz, Open Broadcaster Software, ainsi que HandBrake.

Les développeurs d’applications sont conscients que ce type d’innovation peut apporter un changement dans la qualité des images traitées.

Une vitesse de traitement plus rapide et la performance améliorée du CPU

Dans sa configuration matérielle, l’Iris Xe Max tourne à une fréquence de 1.65 GHz, et possède mémoire dédiée de 4 Go. Dans des jeux vidéo assez « lourds » comme Metro Exodus, le nouveau processeur graphique d’Intel gagne haut la main contre le MX350 de Nvidia. En matière d’encodage, la RTX 2080 ne ferait pas non plus le poids, grâce à une vitesse 78 % plus importante, offerte par le Deep Link.

Si la technologie est pour l’instant destinée aux ordinateurs portables, légers et fins, la solution sera intégrée dans les machines de bureau à partir de 2021. Intel annonce que la présence de ce GPU pouvait améliorer la performance du CPU de 20 % lors du traitement d’une vidéo.