Intel Bay Trail, du quad-core à tous les étages

La famille est enfin au complet. Après le Tegra 4 de Nvidia et les nouveaux SnapDragon 600/800 de Qualcomm, c’est finalement Intel qui a inauguré sa toute nouvelle puce destinée avant tout à nos amies les tablettes tactiles. Bay Trail, c’est le nom de la puce, profite donc d’une architecture de type Atom Micro et elle promet, sur le papier, deux fois plus de puissances que l’ancienne génération de processeurs. Quant à savoir si cela suffira pour s’imposer face à la concurrence, c’est encore une autre histoire et il faudra sans doute attendre encore quelques mois avant de le savoir…

La vie est amusante parfois. Tenez, sur le secteur des processeurs traditionnels – et donc à destination de nos gentils ordinateurs -, Intel ne souffre d’aucune concurrence réelle. Certes, il y a toujours AMD qui rôde dans les environs, mais c’est quand même lui qui détient la palme sur le marché. Suffit d’ailleurs de voir les configurations qui sortent des usines de nos constructeurs pour se rendre compte que les puces AMD ont finalement beaucoup de mal à s’imposer face aux Core iX.

Intel Bay Trail, du quad-core pour nos tablettes

La Bay Trail est la toute nouvelle puce mobile d’Intel.

Mais voilà, pour tout ce qui touche aux technologies nomades, et donc à nos smartphones et à nos ardoises, la situation est carrément différente. Là, c’est Nvidia et Qualcomm qui règnent en maitres absolus. On ne manquera d’ailleurs pas de rappeler que l’action de ce dernier est même parvenue à surpasser celle du célèbre fondeur en novembre dernier (source). Ce n’est évidemment pas le fruit du hasard et on comprend donc toute l’importance que revêt le lancement de cette nouvelle puce pour Intel. Avec elle, la firme espère effectivement renverser la tendance et se tailler ainsi une plus grosse part du gâteau.

Enfin trêve de tergiversions. Ce qu’il faut savoir, au sujet de la puce Bay Trail, c’est déjà qu’elle intègre quatre coeurs. En outre, d’après le communiqué de presse du fondeur, cette dernière profiterait de la toute nouvelle architecture Atom Micro et elle serait même gravée en 22nm. A titre de comparaison, le SnapDragon 800 est lui gravé en 28nm. Selon Intel, sa puce serait donc deux fois plus puissante que les puces de génération précédente pour une consommation électrique moindre.

Et ce n’est pas tout puisque la Bay Trail sera en réalité déclinée en plusieurs modèles. Si la “T” visera avant tout les tablettes, on pourra également compter sur du “M” et du “D” pour nos ordinateurs. Notez d’ailleurs que la Bay Trail T ne pourra gérer que 4 Go de mémoire DDR3 au maximum, contre 8 Go pour les deux autres modèles. En revanche, il faudra être patient avant de pouvoir en profiter puisque ces nouvelles puces n’arriveront pas avant le second semestre 2013… dans le meilleur des cas.

Sur le papier, le Bay Trail ne manque donc pas d’intérêt mais toute la question est finalement de savoir si cela suffira à séduire les constructeurs. Mine de rien, les vrais chefs d’orchestre, ce sont finalement ces derniers, et tout va donc dépendre d’eux.

Mots-clés ces 2013intel