Intel laisse tomber le marché des smartphones

Intel est un acteur incontournable sur le marché du desktop mais il est aussi très présent sur le secteur de la mobilité. Il proposait en effet plusieurs SoC mobile x86 capables de concurrencer les puces ARM. Mais voilà, le fondeur n’est pas parvenu à trouver sa place et il a finalement décidé de se retirer du marché. Pour le moment, du moins.

Le géant de Santa Clara a opté pour une coupe franche en annulant purement et simplement toutes les gammes prévues pour les smartphones, soit les puces Atom x3.

Intel smartphones

Intel souhaite prendre ses distances avec le marché des smartphones.

Toutes les séries sont concernées par cette décision. Cela vaut ainsi pour les processeurs de la gamme SoFIA mais aussi pour les Broxton.

Intel va se concentrer sur les serveurs et sur la 5G

Concernant les tablettes, la situation est un peu différente. Les puces Broxton sont annulées mais Intel devrait conserver à son catalogue les Atom X5 et les Atom x7. Ces derniers sont en effet beaucoup plus rentables car ils se concentrent sur les produits haut de gamme et sur les microserveurs.

Attention cependant car les premiers seront à terme remplacés par les puces Apollo Lake, plus adaptés aux machines hybrides. De l’aveu même de l’entreprise, les tablettes “pures” ne présentent en effet que peu d’intérêt désormais.

La firme américaine a dépensé une véritable fortune pour partir à la conquête du marché des smartphones mais ses investissements n’ont malheureusement pas porté leurs fruits. A présent, elle se retrouve dans une situation assez délicate et c’est d’ailleurs ce qui l’a conduit à supprimer 12 000 postes, soit un peu plus de 10 % de ses effectifs.

Intel préfère donc se concentrer sur le marché des serveurs et des objets connectés, beaucoup plus rentables. Il a d’ailleurs beaucoup investi sur la 5G et il a bien l’intention de poursuivre ses efforts afin de s’imposer face à ses concurrents. Rien de surprenant à cela car ce standard devrait se généraliser autour de 2020.

D’ailleurs, si l’on en croit ce qui se dit dans les milieux autorisés, l’entreprise pourrait aussi fournir le modem du futur iPhone 7.

En attendant, Samsung, Qualcomm et MediaTek doivent se frotter les mains car ils sont finalement parvenus à éliminer un de leurs plus féroces concurrents.

Mots-clés intel