Intel lance Kaby Lake, sa septième génération de processeurs

Intel a annoncé hier le lancement de sa septième génération de processeurs. Une nouvelle génération de CPUs portant le nom de Kaby Lake et qui devrait débarquer courant septembre sur les PC ultraportables, du moins dans un  premier temps puisque le reste de la gamme est attendu début 2017.

Ces processeurs vont donc petit à petit remplacer la génération Skylake lancée l’an dernier, qui proposait notamment une gravure en 14nm. Pas de gros changements de ce côté, Kaby Lake reste sur une gravure identique rebaptisée “14nm+”, Intel indiquant avoir amélioré le processus de fabrication, en particulier sur le plan des transistors.

Intel-Kaby-Lake-PC

Kaby Lake, la 7ème génération de processeurs Intel est de sortie

Pas de gros changement à attendre de cette génération, le fondeur annonce des processeurs à la consommation réduite et aux performances rehaussées par rapport à la génération précédente, mais dans les faits les différences, bien qu’appréciables, ne semblent pas tonitruantes.

Un lancement axé sur la mobilité

Nous l’avons évoqué, la firme de Santa-Clara a communiqué que la sortie de Kaby Lake se ferait dans un premier temps sur Ultraportables, PC 2-en-1 et Ultrabook. Intel présente donc des dual-cores dotés de TDP allant de 4.5 Watts à 15 Watts conçus spécialement pour ce marché.

Du côté de l’architecture interne de ces moutures mobiles de Kaby Lake, pas de folie, seule la partie graphique semble avoir été remaniée, les cœurs d’exécution x86 n’ont pour leur part que très peu évolué.

Marketing j’écris ton nom

D’après les premiers documents techniques communiqués par Intel, la génération Kaby Lake ne s’annonce pas vraiment sous les meilleures augures.

Du moins pas pour ceux qui comptaient sur une évolution manifeste. Intel cherche d’ailleurs à mettre en avant un bond de performance de 12% par rapport à la génération précédente, mais en comparant deux processeurs n’évoluant pas à la même fréquence (3.1Ghz contre 3.6Ghz), cherchez l’erreur…

Il faudra cependant saluer les efforts de la firme sur le plan du bloc décodage/encodage de ces nouvelles puces. Pour Intel les CPUs Kaby Lake seront ceux de la 4K, et force est de reconnaître que de ce côté cette septième génération semble plutôt bien s’en sortir.

On notera notamment le support du HDCP 2.2, du HEVC 10 bit en encodage / décodage, et le décodage des vidéos VP9 8/10 bit. En outre le moteur vidéo pourra gérer des flux 4k60 en temps réel jusqu’à 120 Mbps, et sera capable de supporter le HDR.

Reste à voir ce que ces processeurs vaudront à l’usage, mais pour cela il faudra attendre début 2017, et la sortie de la gamme au complet.

Crédit Photo

Mots-clés intel