Intel s’aligne derrière Trump pour créer une usine en Arizona

Si les mesures prises par Donald Trump ne sont pas toujours des plus populaires, force est de constater qu’au moins un de ses projets rencontre un certain écho dans les domaines de l’industrie et de la Tech.

Le milliardaire avait en effet exprimé, bien avant d’être élu, sa volonté de permettre aux grandes firmes américaines de rapatrier certaines de leurs usines de production au bercail. Un projet qui pouvait sembler irréaliste il y a encore quelques mois, mais qui commence pourtant à rallier certaines grandes sociétés, dont Intel qui a annoncé hier être sur le point de créer une usine en Arizona.

Brian Krzanich, CEO d’Intel, a annoncé hier depuis le bureau oval, être en passe de créer une usine en Arizona.

La détermination de Trump dans le domaine de l’emploi pourrait bien être en passe de payer, du moins avec certaines firmes. Alors que le nouveau président des États-Unis s’enlise sur les questions de l’immigration et de la sécurité intérieure, ses plans prennent en revanche une tournure favorable en matière de réimplantation industrielle sur le sol américain.

Brian Krzanich annonce un investissement de 7 milliards dans la création d’une usine en Arizona

Intel a beau faire partie de la centaine d’entreprises à faire bloc contre le “Muslim Ban” de Donald Trump, Brian Krzanich – CEO de la firme – a pourtant annoncé hier, depuis le bureau ovale, avoir l’intention d’investir rien de moins que 7 milliards de dollars dans une usine basée en Arizona.

À noter cependant que le projet d’Intel n’est pas récent. C’est en effet en 2011 – et avec un budget initial de 5 milliards – que la société de Brian Krzanich avait entamé le processus de création de cette usine, qui aurait dû ouvrir à l’horizon 2013.

La firme de Santa Clara avait toutefois mis sa construction entre parenthèses courant 2014, pour se réorienter sur la conception de puces à destination des tablettes et smartphones, dont la demande était alors particulièrement forte.

Une usine dédiée à la fabrication de puces pour les centres de données et les appareils intelligents

C’est ce qu’a indiqué Brian Krzanich dans un e-mail adressé à ses employés (message qui a en outre été publié sur le site officiel de la société). Cette usine sera – selon sa déclaration – dédiée à la fabrication de puces qui équiperont des centres de données ainsi que certains appareils intelligents. Elle devrait, toujours selon Krzanich, permettre d’engager environ 3000 personnes.

L’intéressé a par ailleurs indiqué hier, lors de sa rencontre avec Donald Trump au bureau ovale, que son annonce visait à soutenir “la (nouvelle) politique de taxe et de réglementation mise en avant par le gouvernement“.

Reste à savoir si ces fameuses aides prévues par le gouvernement Trump, continueront à convaincre les entreprises de la Silicon Valley de sauter le pas du “Made in USA”.

Crédit photo

Mots-clés inteltrump