Interview : Gonzague

Toujours dans la même continuité que mon interview précédente, j’ai décidé d’interviewer un autre blogueur que j’aime bien, à savoir Lord Gonz Gonzague, qu’on ne présente plus. Et on peut dire que j’ai bien fait puisqu’au travers de ses réponses, on apprend vraiment plein de choses sur l’être humain derrière le blogueur. Alors si vous avez vous aussi envie de le (re)découvrir, c’est par ici que ça se passe !

Interview : Gonzague

– Salut Gonzague, alors pour commencer (et comme d’habitude), est-ce que tu peux te présenter en quelques mots ?
Quelques c’est combien ? :mrgreen : euh (je dis beaucoup euh) . .. je suis un jeune homme (sauf évolution non souhaitée) de 21 ans qui a grandi dans Ch’Nord, qui vit et bosse sur Paris, qui est fan de nouvelles technologies, de photo et d’automobile. Et de musique.

– Quand est-ce que tu as découvert internet ? Dans quelles conditions ?
Wahou. Cela date de 97 ou 98 … je me sens vieux d’un coup là. Je squattais l’ordinateur du bureau de mon père, il bossait pour un quotidien et ils avaient déjà accès à Internet. Ensuite on a acheté un “Packard Bell”  et une connexion Wanadoo de 3 heures par mois.. attention les yeux ;) .. très vite les parents ont réalisé que 20h / mois ça irait mieux

– Et pour la blogosphère ? Qu’est ce qui t’a donné envie de créer ton blog ?
Eh… Les blogs on les lit sans le savoir depuis longtemps. Quand est-ce que j’ai perdu ma virginité bloguesque bonne question :PJ’avais .. avant le blog actuel (Gonzague.me) un petit blog écrit dans un anglais .. très français (comprendre : mauvais) que j’ai fermé. Et puis pendant un certain temps plus rien , je mettais mes photos sur DeviantArt, où j’ai toujours mon vieux pseudo pourri. Enfin . On fait pas que des choses bien .. Et je ne prétends pas en faire beaucoup …

– Tes billets récoltent souvent pas mal de commentaires. On a l’impression que tu as su fédérer une véritable communauté autour. De ton point de vue, à quoi dois-tu ton succès ? Aurais-tu des conseils à donner aux blogueurs qui débutent ?
Euh (j’avais prévenu) : Excellente question. Je ne pense pas que les billets “récoltent” des commentaires : oui il y a des gens qui commentent, certains pour dire “lol” certains pour poser des questions, pour me critiquer, me rabaisser, jouer les aigris (bisous à vous). Mais de là à appeler ça un succès….à mes yeux. Mon blog a une certaine vie , grâce aux lecteurs (merci à eux).

Pour les blogueurs qui débutent, je dirais… faites ça en vous faisant plaisir, en ayant un ton qui est le vôtre. Il ne faut pas se forcer à faire un truc dans lequel on ne se sent pas bien ça se remarque tout de suite…. Et non , le nombre de visites ou de commentaires n’est pas une fin en soi : ils font certes plaisir mais c’est tout. Je dirais aussi à ceux qui commencent d’être surs de vouloir le faire … plutôt que d’abandonner après trois semaines en se disant “zut il n’y a pas 30 commentaires sur mes billets”. Faut donc avoir son ton, apporter des infos pertinentes ( ou impertinentes :P ) à votre façon et ne pas se décourager.

– Et tes stats, tu peux nous en dire un peu plus ? Te plains pas, je ne te demande pas pour tes revenus adSense, hein…
Les stats… bwarf. bonne question *ouvre Google Analytics*. On oscille entre 3 et 4 000 visites par jour. Certains te diront que c’est énorme , d’autres que c’est nul. Perso je m’en branle fiche pas mal .. je n’écris plus autant qu’avant mais du coup j’écris plus à propos de ce qui me branche bien..

Quant à AdSense, je sais même pas si j’en ai sur le site mais si oui le compte n’est pas à moi hihi.

– Il y a quelques mois de cela, tu avais une bonne place dans le classement Wikio. Maintenant, ce n’est plus le cas. Comment tu le vis ? Est-ce que tu as une explication à ce phénomène ?
Grosse dépression. Nan je rigole . C’est pas si mal je reçois moins de communiqué de presse sur tout et n’importe quoi.

Explication au phénomène .. hmm .. c’est simple (enfin) : moins j’écris, plus je baisse.

Donc si je pondais 10 billets par jour , je serai probablement plus haut. Et sans travail :mrgreen:

– Tu en penses quoi des “blogueurs influents” ?
Quelle bande de crevards…  Roh ça va.. Hmm j’ai mon petit crédo là dessus : pour moi tout le monde est influent à différents niveaux, sur différentes personnes. Y a pas besoin d’être blogueur pour ça. Certains blogueurs ou éditeurs de contenu online sont considérés comme des experts / des prescripteurs. A raison, c’est comme dans la vie de tous les jours.

– Tu as décidé voilà un moment de cela d’arrêter tes études, de monter sur Paris et de commencer à bosser. Est-ce que tu le regrettes ? Est-ce que tu penses qu’il est encore possible de réussir en tant qu’autodidacte ?
Non, rien, rien de rien , je ne regrette … pas du tout : je me suis emmerdé à l’école, il était hors de question de continuer plus longtemps juste pour avoir un diplôme qui te place mieux sur une grille de salaire, je préfère monter ma propre affaire, en baver et m’autogérer.

Pour ce qui est des autodidactes, j’en suis convaincu sans en être un . Quand on s’investit fort dans quelque chose on a toutes les chances de devenir bon et également d’être entouré, guidé, conseillé par … des bons.

– Tu es connu pour tes déballages. Le revers de la médaille, c’est que beaucoup de gens t’ont pris pour un petit bourgeois assisté par papa / maman. T’aurais un truc à leur dire ? (tu peux les insulter si tu veux, ça me dérange pas).
Ces gens sont comme toi et moi  : on interprète sans savoir, à partir de signes etc.

Ce qui est fondamentalement débile : c’est pas parce que tu as un prénom un peu particulier que tes parents roulent en Rolls Royce. Mon père sort d’un chômage de longue durée, ma mère bosse à mi temps… On est pas malheureux mais on ne roule pas sur l’or. Du coup cette réputation à la con est assez barbante car tu ne t’en détaches pas facilement sauf quand les gens te connaissent en vrai.

Alors aux gens qui se sont fiés aux apparences et aux interprétations des apparences, je dis que c’est un peu dommage. Et que si j’étais fils à papa, un mec méga riche ou que sais je … où est le mal? C’est français ça de critiquer mais en même temps de vouloir être riche… Si mes parents avaient plus de sous, je serai très content pour eux. Aujourd’hui on est heureux avec ce qu’on a, et ça me va à merveille.

– Pour ceux qui ne le savent pas, tu as un petit frère. Futur blogueur ou pas ? ^^
J’en ai même deux. Eheh tu es mal renseigné pffff ;) . Futur blogueur … aucune idée. Digital Native clairement. Moi à huit ans j’avais pas Google Chrome et Skype sur ma session…

– Petit à petit, on voit apparaître des blogueurs pro en France. Est-ce que tu aimerais toi aussi franchir le pas et vivre de ton blog ? Pourquoi ?
Oui .. et non .. J’ai pas envie que mon blog devienne une espèce de discothèque clignotante de publicité , etc etc. Il faudrait drainer un trafic conséquent ( au moins 15k / 20k visites par jour ) , le monétiser .. ce qui implique de rédiger plus de billets.. ce que je ne veux pas.

Par contre j’envisage de vivre .. un jour (lointain) de mes sites et des services que des amis et moi sommes capables de commercialiser en parallèle de ces sites.

–  A part la Fredzone, quels sont les blogs que tu ne manques jamais de lire ? Et quels sont les blogueurs que tu ne peux vraiment pas sentir ? Pourquoi ?
Je ne lis pas Fredzone, c’est un fils à papa pourri gâté.. :P

Je ne manque jamais de lire… les blogs US parce qu’ils ont de l’info fraîche, un putain de ton qui déchire. Les blogs de mes amis parce je peux du coup faire comme si j’avais suivi quelles étaient les filles qu’ils se sont tapées et quel est le dernier téléphone qu’ils ont acheté.. (ok je plaisante).

Non en fait mes lectures sont variées, sans spécificités.

– J’ai déjà posé la question à Eric mais bon, ton avis aussi m’intéresse… D’après toi, quelles sont les forces et les faiblesses de la blogosphère française ? Qu’est ce qui nous manque pour nous imposer face à nos amis américains ?
L’incapacité à innover par rapport à ce que font les américains ?

Regarde un peu les blogs français connus . généralement ils reprennent des infos ou des idées US (et certains sans citer la source, histoire de s’attirer le mérite). C’est nuuul.

– Même chose, j’ai aussi posé cette question-là à Eric mais comme elle est super top intéressante / pertinente, je te la pose aussi à toi : si le web disparaissait demain, tu ferais quoi comme métier ?
Euh . si j’étais bon en photo, photographe. J’ai envisagé caméraman, journaliste. Mais je ne sais pas du tout c’est ça la vérité. Il existe plein de métiers passionnants et plein de métiers chiants, il faut trouver un truc qui soit assez passionnant et pas trop chiant ;)

– Si je ne me trompe pas, il me semble que tu avais envie de monter une boîte. Tu en es où ? Quels sont tes projets ?
Ce projet avance. Lentement. C’est tellement l’horreur de créer une structure ici que parfois je me demande s’il faut rester en France. Les dizaines de statuts, de méthodes d’imposition, etc sont peu incitatifs.

Cela dit on progresse… à commencer par les sites qu’on a créé et qui tournent plutôt bien aujourd’hui comme BlogAutomobile, ZikNation, State of Trance.

Je bosse pas mal avec un ami et on devrait bientôt vendre du service… jusqu’à aujourd’hui on a beaucoup de demandes mais on ne peut pas les honorer puisque … pas possible de facturer sans le statut fiscal adapté

– Tu penses quoi de l’Hadopi ? Si tu étais député, tu proposerais quoi comme alternative ?
J’en pense que Christine Albanel m’ennuie profondément.. On la sent trimballer ce fardeau pourri dont elle a hérité du président, on sent que les arguments de l’opposition sont implacables.. On sait de toute façon que quoiqu’il se passe et qu’on essaye de mettre en place pour tracker, surveiller… Internet va plus vite. Les réseaux vont s’adapter , les modes de téléchargement et de piratage changer… C’est comme les protections de DVD, de programmes etc : les crackeurs les font toujours sauter.

Hadopi c’est donc un peu comme une grosse porte protégeant une maison. Elle va tenir quelques temps mais elle va finir par péter. Et au final, le gros investissement impliqué n’aura pas sauvé grand chose. Parce qu’on parle de millions d’euros… pour protéger une petite communauté d’artistes qui sont pleins aux AS.

Attention je ne dis pas qu’il faut légaliser le téléchargement pirate… juste que c’est un peu comme lutter contre la mer. Et en l’occurrence, Albanel et ses sbires (ainsi que toute la clique , du boss de la FNAC à celui d’Universal) vont se frotter les mains parce que leur lubie est réalisée… puis ils reviendront pleurnicher parce que le truc a été contourné. Mais ne vous inquiétez pas, ils sont très bien payés pour défendre les “artistes”…

Je ne suis pas député, je serai ravi de toucher les fortunes que gagnent les députés pour autant de sièges vides à l’assemblée… et je ne crois pas que les députés soient ceux qui doivent changer le modèle économique de l’industrie dite “culturelle”.

– Bon, on arrive à la fin… Euh, t’en as pensé quoi de cette interview ? Et est-ce que tu as des choses à ajouter ou pas ?
Pfiou c’était long. Je me muscle les doigts avec tout ça …

Des choses à ajouter … hmm hmm hmm eh bien merci à ceux qui ont eu le courage de lire tout ça ;)

Et on en profite, au passage, pour vous prévenir que BlogAutomobile est toujours à la recherche de chroniqueurs. Alors si vous savez écrire français, que vous êtes passionnés par les tutures et que vous n’avez rien contre le fait de passer sous le bureau de Gonzague, vous pouvez le contacter et lui envoyer des mails pornographiques à l’adresse suivante : gonzague (AT) blogautomobile.fr (évidemment, il faut remplacer le “(AT)” par “@”, hein…).