IO-Interactive se met à son compte et récupère la franchise Hitman

La nouvelle vient de tomber et elle est bonne ! Abandonné il y a quelques semaines par l’éditeur japonais Square Enix, IO-Interactive vient d’annoncer avoir réussi à négocier une sortie plus qu’honorable du giron de la compagnie nippone. C’est donc au travers d’un communiqué publié sur le site officiel d’IO-Interactive, qu’Hakan Abrak (son patron depuis février dernier) a informé la communauté que le studio avait été racheté par ses propres employés – et que Square Enix avait finalement accepté de céder les droits de la licence Hitman.

Une combinaison idéale qui marque la fin d’une période fort tumultueuse pour le studio danois et ses employés. IO-I va ainsi pourvoir reprendre ses activités le plus sereinement du monde, et le tout avec sa franchise phare entre les mains.

io-hitman-squareenix

Récemment abandonnés par Square Enix, les danois d’IO Interactive sont parvenus à choper au vol la licence Hitman, et à (re)devenir indépendants.

Le studio bénéficiera par ailleurs d’un statut d’indépendant, ce qui ne devrait pas poser de problème majeur. IO-Interactive avait en effet ce statut spécifique lors de sa création et durant ses premières années de vie. La situation avait toutefois évolué en 2004, lors de son rachat par l’éditeur anglais Eidos – lui-même racheté en 2009 par Square Enix.

Armés pour aller de l’avant… sans Square Enix

Profitant du communiqué pour remercier les joueurs de leur soutien au cours des dernières semaines, Hakan Abrak n’hésite pas à laisser une porte ouverte à de futurs partenaires et investisseurs. Car bien qu’encourageante, la position du studio restera malgré tout assez précaire en l’absence de renforts extérieurs (éditeurs par exemple).

Reste que le patron d’IO est confiant pour l’avenir et promet de revenir très vite vers les joueurs (dès la semaine prochaine d’après son billet), pour leur faire part des projets de la boite pour les prochains mois.

Ces derniers seront de leur côté très heureux de savoir que l’agent 47 restera géré (et à 100% qui plus est) par ses créateurs originels.

Une excellente nouvelle pour la licence Hitman qui a toujours bénéficié d’une ambiance très marquée, qui aurait sans l’ombre d’un doute souffert d’être confiée entre d’autres mains, même expertes.

Crédit illustration