iOS et Android totalisent désormais 99,6 % du marché

Gartner vient de rendre son dernier rapport et il est extrêmement impressionnant. iOS et Android totalisent en effet à eux seuls 99,6 % de parts de marché. BlackBerry OS, lui, a totalement disparu des radars.

Le rapport en question a été publié plus tôt dans la semaine et il porte sur le quatrième trimestre de l’année 2016. Il se focalise sur les ventes finales faites auprès des utilisateurs. Les ventes mondiales, cela va sans dire.

PDM Mobile

Gartner vient de publier ses derniers chiffres, ils sont impressionnants.

La première chose que l’on remarque, c’est que les principaux acteurs du marché ont enregistré une légère hausse de leurs ventes par rapport à l’année précédente.

Android toujours en tête

Conséquence directe, Android totalise désormais à lui seul 81,7 % de parts de marché, contre seulement 80,7 % pour l’année précédente. Très belle progression. iOS s’en sort plutôt bien lui aussi et il grimpe ainsi à 17,9 % de parts de marché, contre 17,7 % en 2015. Ensemble, les deux géants représentent donc 99,6 % de parts de marché.

Ces hausses se sont évidemment faites au détriment de la concurrence. Windows a été le plus durement touché. Il est effectivement passé de 1,1 % de parts de marché à seulement 0,3 % à la fin de l’année dernière.

Cette baisse n’a cependant rien de surprenant. Microsoft s’est en effet désengagé du secteur et il n’a pas lancé de nouveaux Lumia à la rentrée dernière. Il fallait donc s’attendre à ce que la firme perde quelques plumes.

Même chose pour BlackBerry qui passe de 0,2 % de parts de marché en 2015 à 0 % en 2016. Une fois encore, ce résultat était assez attendu. Le constructeur canadien s’est détourné de sa propre plateforme au profit de celle de son plus féroce concurrent.

Il ne produit donc plus de téléphone équipé de BlackBerry OS et il aurait été du coup étonnant qu’il enregistre des ventes.

Windows Mobile et BlackBerry OS à la peine

La catégorie des autres plateformes tombe pour sa part à 0,1 % de parts de marché, contre 0,2 % en 2015. Cette catégorie se compose de toutes les plateformes que l’on ne retrouve pas ailleurs dans le tableau. Cela vaut notamment pour Tizen et pour Ubuntu Mobile. Les deux outsiders ont toujours autant de mal à percer.

Le marché de la téléphonie mobile repose donc sur deux acteurs seulement. La situation est évidemment problématique. Les duopoles ne profitent à personne, et surtout pas aux consommateurs. Il manque donc un troisième acteur pour équilibrer la situation.

Le problème, c’est que personne n’a réussi à percer jusqu’à présent. Si Microsoft et Samsung ont échoué malgré leur force de frappe, il y a malheureusement peu de chances qu’une entreprise de moindre importance ne parvienne à s’imposer face à ces concurrents.

Samsung toujours en tête chez les constructeurs

Et pour les constructeurs, alors ? Gartner a aussi donné quelques chiffres.

Samsung arrive en tête avec 20,5 % de parts de marché, mais il enregistre un léger tassement de ses ventes. Il détenait effectivement 22,5 % de parts de marché en 2015 à la même période.

Apple est aussi touché par cette tendance. L’entreprise est passée de 15,9 % de parts de marché en 2015 à 14,4 % en 2016.

Huawei enregistre une belle hausse pour sa part, passant de 7,3 % de parts de marché à 8,9 % en 2016. Belle progression. Cette dynamique, on la retrouve aussi chez Oppo qui passe de 2,8 % de parts de marché à 5,7 %. Les constructeurs chinois sont donc en train de tirer son épingle du jeu et il est évidemment très difficile d’être surpris compte tenu de leur politique tarifaire.

Gartner : tableau 1 Gartner : tableau 2

Mots-clés google androidios