iOS & macOS : pas de fusion en vue selon Tim Cook

Tim Cook est formel, les consommateurs n’ont pas envie de voir iOS et macOS fusionner et Apple ne compte donc pas réunir ses deux plateformes au sein d’un seul et même produit. Pas pour l’instant.

En 2014, une mystérieuse source a fait état d’un tout aussi mystérieux projet mené en interne par Apple, un projet visant tout simplement à basculer tous les ordinateurs de l’entreprise sur une architecture ARM. L’affaire avait fait beaucoup de bruit à l’époque et nous sommes ensuite tous passés à autre chose.

Quatre ans plus tard, Bloomberg a remis une pièce dans la machine en évoquant à son tour un basculement à venir, un basculement programmé selon les sources de nos confrères pour 2020 et donc pour dans deux ans.

iOS et macOS, une fusion probable ?

Apple, on le sait, a déjà procédé à un tel changement par le passé. En 2005, Steve Jobs avait en effet pris la décision de tourner le dos aux processeurs PowerPC fournis par IBM et de les remplacer par une nouvelle architecture reposant sur des puces fournies cette fois par Intel.

Plus récemment, l’entreprise a eu l’idée d’intégrer à certaines de ses machines un second processeur fonctionnant sous ARM afin de soulager le processeur principal sur certaines fonctions comme la reconnaissance vocale fournie par Siri.

Bloomberg, de son côté, s’attend donc à un changement total et à un basculement global vers l’architecture ARM.

Dans ce contexte et en supposant que les informations de nos confrères soient exactes, il est bien entendu logique d’évoquer une possible fusion entre les deux principales plateformes de la marque, macOS et iOS.

Tim Cook ne souhaite pas être amené à faire des compromis

Peter Wells, un reporter travaillant pour le Sydney Morning Herald, a décidé pour sa part de poser directement la question au principal intéressé et donc à Tim Cook. Profitant d’un événement organisé un Chicago, ce dernier a ainsi demandé au CEO de l’entreprise s’il avait l’intention à terme de fusionner les deux plateformes susmentionnées.

Contre toute attente, Cook n’a pas cherché à noyer le poisson : « Nous ne croyons pas à la dilution de l’un dans l’autre. Les deux sont incroyables. L’une des raisons pour lesquels ils le sont, c’est parce que nous les avons poussés à faire ce qu’ils font de mieux. Et si vous commencez à fusionner les deux, alors vous commencez à faire des compromis ».

Alors bien sûr, Tim Cook a parfaitement conscience qu’une seule plateforme est plus simple à gérer, mais il estime aussi que ce n’est pas ce qu’attendent les consommateurs. En conséquence, macOS et iOS devraient continuer à exister indépendamment l’un de l’autre pendant un moment… tout en se complétant au travers de fonctions-passerelles comme celles introduites avec les dernières versions des systèmes.

Mots-clés appleiosmacos