iPhone 12 : Foxconn s’exprime de nouveau sur la production et pense rattraper le retard, mais…

L’iPhone 12 sera-t-il livré en retard ? C’est la question qui se pose depuis des semaines, alors que les rumeurs changent d’un jour à l’autre. Très récemment, certaines informations évoquaient un retard face à l’impossibilité d’employés d’Apple de se rendre en Chine pour vérifier les prototypes suite à des déplacements restreints en pleine pandémie de coronavirus. De l’autre, des sources solides évoquaient une reprise des usines Foxconn, qui assemble les iPhone, pour livrer ce douzième modèle en temps et en heure. Aujourd’hui, c’est justement cette société qui s’exprime sur le prochain modèle de la firme de Cupertino.

Comme nous le rapporte CNET, Foxconn pense que l’iPhone 12 ne sera pas en retard.

Crédits ConceptsiPhone / Capture YouTube

Mais il reste tout de même une inquiétude qu’exprime Foxconn.

Foxconn pense pouvoir rattraper le retard pris sur la production de l’iPhone 12

Il se pourrait bien que l’iPhone 12 soit finalement livré en septembre alors que l’iPhone 9, lui-même en retard, serait prévu en avril selon une fuite d’une coque chez BestBuy. C’est lors d’un échange entre Foxconn et les investisseurs que CNET rapporte les mots de la société à propos de la production du smartphone. L’iPhone 12 pourrait donc rattraper son retard sauf si d’autres problèmes pointent le bout de leur nez.

Les ingénieurs du client (ndlr : Apple) et nous-mêmes tentons de rattraper le retard, après avoir perdu plusieurs jours face à l’impossibilité de voyager. Il y a une possibilité de rattraper le temps perdu. Mais si un nouveau retard venait à se présenter dans les prochaines semaines, les mois, alors vous devrez vous faire à l’idée que le lancement sera déplacé. Cette option n’est pas à balayer.

Il faudra tout de même retenir que Foxconn n’est pas le seul à bosser sur l’iPhone 12 et que d’autres fournisseurs, impactés par la pandémie de coronavirus avec fermeture des usines, pourraient quant à eux être en retard. Tel scénario retarderait donc le lancement du smartphone.

Car pour Foxconn, tout roule. Du côté de la Chine, la pandémie de coronavirus s’est tassée et l’économie reprend doucement. Et chez Foxconn, on a également annoncé un dépistage massif des employés pour s’assurer que le virus ne signe pas son retour dans les usines d’assemblage.