iPhone 13 : un taux de rafraichissement variable similaire à celui des Galaxy S21 ?

Patently Apple vient de lever un nouveau lièvre. Il prend la forme d’un brevet déposé par Apple, un brevet évoquant un système de taux de rafraichissement variable possiblement destiné aux iPhone 13.

Apple présentera logiquement de nouveaux smartphones en septembre. Relativement proches des modèles actuels, du moins si l’on s’en fie aux rumeurs, ces appareils devraient tout de même jouir de quelques nouveautés, notamment du côté de la photo ou de l’affichage. Ici, les observateurs s’attendent à ce que leur écran puisse atteindre un taux de rafraichissement de 120 Hz.

Il semblerait cependant qu’Apple se soit montré beaucoup plus fin.

Un taux adaptatif pour les iPhone 13 ?

En effet, Patently Apple a mis la main sur un nouveau brevet déposé par la firme américaine. Très bien documenté, ce dernier décrit un système de taux de rafraichissement variable. Système permettant à un écran de passer d’une fréquence de 60 Hz à une fréquence de 120 Hz.

Enfin pas seulement. Dans son brevet, Apple explique en effet que les écrans peuvent fonctionner à une fréquence de rafraichissement native équivalente à la fréquence de rafraichissement la plus élevée atteinte lorsqu’il passe en pleine résolution. La firme poursuit ensuite en indiquant que lorsqu’un écran fonctionne sur un taux de rafraichissement natif, alors chaque rangée de pixels peut être balayée de manière séquentielle.

Ces deux modes semblent être la clé du système imaginé par Apple. Le brevet explique ainsi qu’un écran atteignant, en natif, les 120 Hz, peut en théorie atteindre les 240 Hz en taux de rafraichissement élevé. De même et toujours selon ce brevet, un écran 60 Hz bénéficiant de la technologie présentée par la marque peut potentiellement atteindre les 120 Hz, 180 Hz ou même les 240 Hz.

A lire aussi : Apple ne ferait pas l’impasse sur l’iPhone 13 Mini

Une manière de conserver une autonomie correcte ?

Si le concept est un peu difficile à comprendre, il rappelle furieusement ce que propose Samsung sur les Galaxy S21. Le modèle “ultra”, par exemple, peut atteindre les 120 Hz en QHD+, mais ce seuil n’est pas fixe.

En réalité, pour gagner en autonomie, Samsung a opté pour un taux de rafraichissement variable, un taux capable de s’adapter en fonction de l’utilisation qui est faite du terminal. Concrètement, donc, ce taux est compris entre 1 Hz pour de la lecture de texte à 120 Hz pour les jeux les plus rapides, en passant par du 24 Hz pour les films. Et ainsi de suite.

La force de ce système, c’est que le 120 Hz n’est activé que lorsqu’on en a réellement besoin. Et c’est en partie ce qui confère au terminal une très bonne autonomie.

A lire aussi : iPhone 13, un dos mat satiné et du nouveau sur l’ultra grand angle ?

Dans ce contexte, et sachant que l’autonomie n’a pas toujours été le point fort des iPhone, on comprend ce qui pousse Apple à s’intéresser à ce type de technologie. Et d’un certain sens, il faut espérer que les iPhone 13 pourront en bénéficier. Entre le 120 Hz et la 5G, leur autonomie risque en effet de fondre comme neige en été.

Mots-clés appleiphone 13