iPhone 6 : vers une technologie inspirée du Lytro ?

L’iPhone 6 ne sera pas officiellement présenté avant plusieurs mois, mais cela n’empêche pas certains sites spécialisés de commencer à se pencher sur son cas. Apple Insider a ainsi décidé de mener de nouvelles investigations en s’appuyant sur les brevets déposés par la firme, et plus précisément en allant fouiner dans l’index de USPTO. Bien lui en a pris car c’est ainsi qu’il est tombé nez à nez avec un document décrivant le fonctionnement d’une technologie proche de celle du Lytro, une technologie qui pourrait être intégrée aux prochains terminaux nomades de la Pomme Croquée, et peut-être même à son prochain smartphone.

Un petit rappel des faits s’impose. Le Lytro est arrivé sur le marché en mars 2012 et il a fait sensation auprès des photographes, bien sûr, mais également auprès de tous ceux qui s’intéressent de près ou de loin aux technologies numériques. Pourquoi ? Tout simplement car il est le tout premier appareil photo plénoptique de poche, voyons !

Lytro iPhone 6

Pléno… quoi ? Okay, ce n’est pas forcément le mot le plus simple à prononcer, mais il vous permettra au moins de briller en société. Pour faire simple et pour schématiser un peu le concept, un appareil photo plénoptique est capable d’enregistrer l’intégralité d’un champ lumineux sur un cadrage donné. L’avantage de cette technologie, c’est que le photographe n’a pas à se soucier de la mise au point puisqu’il pourra la faire après avoir capturé son image.

Steve Jobs avait eu un coup de coeur pour le Lytro

Fascinant, non ? Certes, et Steve Jobs lui-même n’avait pas été indifférent au Lytro. Il avait même invité son créateur à lui rendre visite chez lui, à Palo Alto, pour une démonstration. L’idée a du faire son chemin puisque ce fameux brevet repéré par Apple Insider a été déposé dans la foulée, en 2011.

Le truc, c’est que la Pomme Croquée n’est pas la première firme à s’intéresser à cette technologie. Nokia a ainsi récemment levé le voile sur une nouvelle application baptisée Refocus, une fonction qui vise tout simplement à altérer la profondeur de champ d’une photo après sa capture. Et même s’il est nécessaire d’avoir un terminal doté d’un capteur de type PureView pour en profiter, cet outil prouve au moins qu’il est parfaitement possible de transposer la technologie du Lytro à un terminal nomade.

Sachant que l’iPhone est très utilisé par les photographes amateurs, ce serait donc un bon moyen pour le géant américain de se distinguer encore un peu plus de ses concurrents.