iPhone 8 : l’absence du Touch ID évoquée par des analystes

L’iPhone 8 fait couler beaucoup d’encre depuis quelques semaines et un trio d’analystes a publié récemment un rapport portant sur le terminal. Les trois spécialistes pensent que l’appareil pourrait potentiellement faire l’impasse sur le Touch ID. Pire, le modèle premium pourrait être proposé à 1200 $.

Andy Hargeaves, John Vinh et Josh Beck travaillent tous les trois comme analystes pour le cabinet KeyBanc Capital Markets et ils s’intéressent beaucoup aux produits de la marque américaine.

Prototype iPhone 8

Les trois hommes publient fréquemment des rapports d’analyse et le dernier en date porte sur le prochain téléphone haut de gamme de l’entreprise, et donc sur l’iPhone 8.

L’iPhone 8 n’aura peut-être pas de lecteur d’empreintes

Le document n’est pas passé inaperçu et Barron’s a ainsi sorti le carnet de chèques pour mettre la main dessus.

D’après l’article publié dans la foulée, Apple se trouverait actuellement dans une situation délicate. La firme aurait en effet décidé de retirer le lecteur Touch ID de l’iPhone 8 afin de libérer de l’espace pour son écran borderless. Elle comptait initialement intégrer le lecteur à la dalle de l’appareil, mais la technologie utilisée serait imparfaite.

Le lecteur utilisé serait en effet trop lent et trop imprécis pour pouvoir remplacer le traditionnel bouton. Une information faisant écho aux récentes déclarations faites par des employés de Foxconn sur Reddit. Ils avaient eux aussi évoqué ces problèmes durant leur intervention.

Le rapport indique également que la firme se serait fixée le mois prochain comme date butoir pour résoudre le problème.

D’après les analystes, Apple envisagerait cependant des alternatives. L’une d’elles consisterait à déplacer le lecteur d’empreintes à l’arrière, comme cela a été vu sur ces prototypes. L’autre serait tout bonnement de faire l’impasse sur la technologie Touch ID et de tout miser sur la reconnaissance faciale.

Un problème de précision et de réactivité

Ce n’est pas la première fois que cette piste est évoquée.

En soi, les informations de ces analystes n’ont rien de surprenant. Samsung lui-même aurait été confronté aux mêmes problèmes durant la phase de conception du Galaxy Note 8 et le coréen aurait finalement décidé de ne pas intégrer le lecteur d’empreintes à la dalle de l’appareil pour ces raisons-là. L’appareil devrait donc hériter une fois de plus d’un lecteur placé à l’arrière, à côté du module photo.

En parallèle, John Fuber a publié un article consacré à l’iPhone 8 en début de semaine, un article dans lequel l’homme évoque le prix de vente du terminal.

D’après lui, si le modèle de base (64 Go) devrait être proposé autour de mille dollars, la version premium (256 Go) pourrait être commercialisée à un prix fixé entre 1299 et 1390 $.