L’iPhone pliant attendu en 2023

Apple devrait lui aussi prochainement céder aux sirènes du smartphone pliant. Un smartphone qui devrait être introduit en 2023 selon Ming-Chi Kuo. Explications.

Ming-Chi Kuo, comme tous les analystes, publie régulièrement des notes adressées aux investisseurs. Ces dernières leur permettent de prendre un peu de recul sur le marché et, surtout, d’anticiper les éventuels mouvements stratégiques qui pourraient se faire dans les années à venir.

Une pomme accrochée à un arbre
Crédits Pixabay

Dans sa dernière note, une note obtenue par 9to5Mac, l’analyste revient sur le tout premier iPhone pliant.

Un iPhone pliant attendu en 2023

Ces informations sont bien entendu à prendre avec prudence, mais Kuo s’attend ainsi à ce que le tout premier smartphone pliant d’Apple soit lancé en 2023, soit sous deux ans. Une date qui avait déjà été évoquée dans de précédents rapports.

Il ne s’arrête cependant pas là. L’analyste pense aussi que la firme écoulera entre 15 et 20 millions d’unités la première année de sa commercialisation. Des chiffres qui impressionnent. Toutefois, d’ici deux ans, le marché du smartphone pliant devrait être plus mature qu’à l’heure actuelle. Huawei, Samsung, Motorola et Royole ont en effet ouvert la voie et ces appareils rencontrent de plus en plus de succès auprès des consommateurs.

Sans surprise, l’écran de ce smartphone devrait provenir de Samsung. La marque coréenne dispose en effet d’une belle expertise en la matière et Apple n’a pas pour habitude de se fournir n’importe où.

Entre 15 et 20 millions d’unités la première année et un écran fourni par Samsung

Le rapport s’arrête là. Ceci étant, selon de précédents rapports, l’écran intérieur de l’iPhone pliant devrait être situé entre 7,5 et 8 pouces. Pour l’heure, on ignore en revanche tout de son design ou de ses fonctions, ce qui n’est guère surprenant. Deux ans, c’est long.

Ming-Chi Kuo évoque aussi dans son rapport un produit hybride, capable de faire office de téléphone et de tablette. Un détail intéressant quand on sait que la marque à la pomme a justement scindé iOS en deux plateformes distinctes : iOS pour les iPhone et iPadOS pour les iPad. On peut donc s’interroger sur la plateforme qui sera embarquée à bord de ce produit… ainsi que sur sa puce.

Contrairement aux iPhone et aux iPad standards, l’iPad Pro a pour particularité d’être animé par une puce M1, et donc une puce Ax. La question qui se pose, c’est donc de savoir s’il en ira de même pour ce smartphone pliant.

Mots-clés apple