L’iPhone pliant, finalement pas avant 2024

Vous attendez avec impatience l’iPhone pliant et le moment où vous pourrez troquer votre deuxième rein pour l’acheter (c’est une très mauvaise idée) ? L’un des derniers articles publiés The Elec risque de casser votre enthousiasme. D’après nos confrères, celui que nous appelons tour à tour iPhone Fold ou iPhone Flip ne serait pas commercialisé avant 2024… en supposant qu’il le soit.

Si vous vous intéressez au sujet, alors vous savez sans doute que cela fait un moment que cet iPhone pliant fait parler de lui. Les rumeurs se sont cependant intensifiées en début d’année.

Nous avons notamment appris par diverses sources officieuses que plusieurs prototypes avaient été développés, dont un ayant reçu l’aval des pontes de la firme.

Ce ne serait pas encore gagné pour l’iPhone pliant

Mais voilà, la réalité dépeinte par The Elec est bien différente.

Produire un téléphone pliant exige une vision, des compétences et un savoir-faire, bien sûr, mais aussi des lignes de production pensées pour l’assemblage de ce type d’appareil. On ne fabrique effectivement pas un smartphone pliant comme on fabrique un smartphone traditionnel.

Et c’est justement tout le problème. D’après notre source, il n’y aurait actuellement aucune preuve de l’existence d’une chaîne de fabrication dédiée à ce type de produits dans les activités d’Apple.

Pire encore, la marque n’aurait rien préparé de particulier à ce jour, ce qui veut également dire que cet iPhone pliant ne pourrait pas être commercialisé, toujours selon les prévisions de The Elec, avant 2024.

Et ce en supposant qu’il le soit réellement, ce dont semble douter notre source.

Aucune trace de ligne de production

En effet, pour pouvoir lancer un smartphone en 2023, il faudrait que la ligne de production soit mise en place dès ce début d’année. Mais rien ne semble prouver qu’un tel projet soit réellement en préparation. L’enquête menée par nos confrères n’a en effet rien révélé.

Pour ne rien arranger, les chiffres de Samsung restent assez décevants, et ce en dépit de la qualité de ses produits pliants. L’année dernière, le géant coréen n’a en effet réussi à écouler que 2,5 millions d’unités, alors qu’il en prévoyait entre 4,5 et 5 millions. The Elec pense que c’est une raison suffisante pour qu’Apple ne se précipite pas.

Parfois, être le premier ne suffit pas et il peut être intéressant d’attendre qu’un marché soit mûr avant de se lancer dessus.

Mots-clés appleiphone