iRobot engloutit aussi Robopolis

Robopolis est un distributeur d’aspirateurs automatisés en Europe. Il vient d’être acquis par iRobot pour la coquette somme de 141 millions de dollars. Robopolis a été créé en 2002. Quatre ans plus tard, Bruno Bonnell en a fait l’acquisition et dorénavant, la firme va fusionner avec iRobot. Cette fusion ouvre alors un nouveau chapitre pour Robopolis.

La somme de la transaction représente une année d’activité commerciale pour le groupe américain.  Pour solder cette transaction, iRobot puisera dans ses liquidités s’élevant à 220 millions de dollars. Actuellement, l’état de charge de la marque se chiffre à une dizaine de millions de dollars, en raison de l’acquisition de la SODC effectuée en avril dernier.

Roomba

L’objectif que se fixe iRobot avec tous ses rachats n’est autre que d’accroître sa dominance sur le réseau commercial et marketing dans les pays à faible taux de revenus.

Fluctuation du taux d’accroissement du CA

Entre le mois d’avril et de juin, il y a eu une différence d’augmentation considérable, à raison de 46% dans le chiffre d’affaires d’iRobot aux USA. Sur le continent asiatique, notamment en Chine, l’accroissement s’est fait de 38%.

Néanmoins, ce taux ne fut seulement que de  10% dans les pays européens, africains et du Moyen-Orient. On constate même une diminution de 21% au Japon. Il est à noter que l’EMEA ne représente que la moitié du quart des ventes effectuées par Robopolis.

Robopolis pour booster le CA d’iRobot ?

Ainsi, les estimations d’iRobot se basent sur le fait que ce nouveau rachat va booster son chiffre d’affaires de 25 à 30 millions de dollars. L’organe de direction de Robopolis dans lequel on compte Denis Guyennot, le Président Directeur Général, va également rejoindre les équipes d’iRobot.

Le siège d’iRobot se trouve à Londres. Ces équipes seront chapeautées par le responsable des marchés étrangers d’iRobot en la personne de Jean-Jacques Blanc. En tout cas, iRobot compte bien se servir de Robopolis pour conquérir d’autres marchés.

Va-t-on bientôt assister à une troisième acquisition de la part d’iRobot ou va-t-il se contenter de ces deux firmes pour le moment et voir leur répercussion sur son chiffre d’affaires ? En tout cas, les dés sont lancés…