iRocket et Turion Space nettoieront les débris spatiaux

Jeune entreprise de haute technologie spécialisée dans les fusés réutilisables, iRocket signe son premier accord de lancement multiple avec Turion Space. Cette dernière,  qui est par ailleurs son premier client, est une société nouvellement propulsée par Y Combinator. À la différence des grandes entreprises spatiales comme SpaceX ou Blue Origin, celle-ci s’occupera tout particulièrement de l’écologie spatiale. Son but est d’éliminer les débris en orbite et, par la même occasion, d’entretenir des satellites opérationnels.

Une fusée en plein lancement dans le ciel

Les termes de l’accord disposent que la startup iRocket enverra en orbite 20 parmi les futurs satellites Droid de Turion Space. iRocket, de son côté, se chargera de mettre au point les lanceurs Shockwave qui devraient être mis en orbite au cours des deux prochaines années.

Autonome et imprimé en 3D, le Shockwave sera en mesure de supporter des charges d’une taille maximale de 300 kg et de 1500 kg. Par ailleurs, la société procède déjà au test de ses matériels, notamment les injecteurs et les moteurs de fusée.

Un duo de choc clairement !

Différentes organisations se sont mobilisées pour soutenir le duo dans ce projet, par le biais de donations financières. Il s’agit de l’U.S Space Force, du M&J Engineering Group et de la société VC Village Global.

« Nous sommes définitivement sur la bonne voie, et notre partenariat avec Turion ne fait que renforcer cela. »

Le PDG de iRocket Asad Malik à TechCrunch

L’objectif qu’ont en commun ces deux sociétés est celui d’éliminer les débris spatiaux. D’une part, iRocket contribuera à l’atteinte de cet objectif grâce à ses fusées réutilisables. D’autre part, Turion y participera par le déploiement de son vaisseau spatial.

Bruler les débris spatiaux dans l’atmosphère

Les chercheurs de Turion Space ont établi une technique innovante pour parvenir à cet objectif. Ses experts ont soutenu que le Droid est à même d’éliminer les débris orbitaux en les entrainants vers une orbite assez basse afin qu’ils soient brulés dans l’atmosphère.

Turion était dans la cohorte de l’été de Y Combinator avec pour vision de lancer le premier prototype de Droid d’ici octobre 2022. Un accord de lancement a même déjà été conclu avec un fournisseur qui reste à ce jour inconnu.