Retour sur l’histoire d’Is Caral, la plus vieille ville du continent américain

Is Caral est, d’après les recherches des archéologues, la ville la plus ancienne du continent américain. Situés au Pérou, ses vestiges s’élèvent sur les monts élevés sur une terrasse entourée par la forêt tropicale et les montagnes d’une part et la côte Pacifique d’autre part.

La civilisation qui a construit Is Caral est une mystérieuse civilisation qui se révèle être la première de son genre la plus développée et qui pourrait bien être aux origines des cités postérieures qui ont marqué de leurs noms l’Amérique du Sud, selon les archéologues.

Crédits Pixabay

En effet Is Caral est une cité qui date d’il y a plusieurs milliers d’années, dotée de technologies particulièrement remarquables, si l’on ne parle que des techniques architecturales employées pour sa conception. D’ailleurs, la structure de cette cité n’a été pleinement mise en évidence que vers la fin des années 90 et il reste beaucoup de choses à découvrir concernant cette ville.

Is Caral, une ancienne ville âgée d’environ 5 000 ans

Sur les montagnes des Andes, au Pérou, Is Caral avait donc pris place il y a environ 5 000 ans de cela. À titre de comparaison, la civilisation Inca s’est développé quatre millénaires après Is Caral. C’est dire à quel point Is Caral est vieille parmi les anciennes cités de l’Amérique précolombienne.

Pour information, le site d’Is Caral comporte six pyramides, peut-être encore plus anciennes que leurs cousines d’Égypte. Des constructions qui sont supposées avoir abrité des milliers de personnes et qui font actuellement partie des vestiges restants qui se dressent sur l’ensemble du site.

La civilisation de la cité d’Is Caral est donc jusqu’à preuve du contraire la plus ancienne dans le Nouveau Monde. D’ailleurs, les pyramides construites en ces temps témoignent de la grandeur et de l’intelligence de la civilisation d’Is Caral en ces temps reculés.

Il a fallu un siècle pour découvrir cette cité perdue

Max Uhle, un archéologue allemand, fut le premier à s’intéresser aux vestiges d’Is Caral en 1905, sans toutefois réellement se rendre compte de la nature de ces restes architecturaux. 70 ans plus tard, on a constaté que les reliefs qui se dessinaient dans le paysage étaient en fait des pyramides.

Entre 1993 et 2001 (année de publication des résultats d’études), l’archéologue Ruth Shady et son équipe ont mis sous la lumière 18 villages des alentours, mettant en évidence la structure citadine du site. Parmi elles, certaines pourraient être plus anciennes qu’Is Caral elle-même. Depuis, l’ensemble de ces peuplements a constitué une civilisation culturelle que l’on a nommée Norte Chico.

Le mystère entourant Is Caral est jusqu’à maintenant encore entier, que ce soit sur l’origine des habitants, la raison pour laquelle les colonies de peuplements tribaux ont décidé de s’installer en formant la première ville, entre autres.

Pour information, le site d’Is Caral a été classé par l’UNESCO en tant que site d’héritage mondial en 2009.