Pour la première fois, on a découvert des isotopes dans l’atmosphère d’une exoplanète

En 2019, les astronomes ont découvert TYC 8998-760-1 b, une exoplanète qui se trouve à au moins 300 années-lumière de notre système solaire, dans la constellation australe de la Mouche. L’on savait déjà que ce corps céleste est une planète gazeuse, mais maintenant, nous en savons davantage sur sa composition atmosphérique.

Grâce à l’immense télescope de l’ESO (European Southern Observatory), Yapeng Zhang de l’Université de Leiden (Pays-Bas), et ses compères ont en effet pu identifier des isotopes, dont ceux du carbone 13, dans l’atmosphère de TYC 8998-760-1 b. Notons que c’est la première fois que des chercheurs ont pu faire une telle découverte concernant une exoplanète.

Une planète dans le ciel
Crédits Sergei Tokmakov – Pixabay

Ces travaux ouvrent également une porte vers une meilleure compréhension des exoplanètes en général.

A lire aussi : Cette exoplanète a perdu son atmosphère avant d’en recréer une autre

L’atmosphère de TYC 8998-760-1 b renferme beaucoup plus de carbone 13

Comme indiqué, c’est la première fois que la communauté scientifique a pu identifier des isotopes dans l’atmosphère d’une exoplanète. Pour ce faire, Yapeng Zhang et son équipe se sont servis d’une technologie appelée SINFONI (Spectrograph for INtegral Field Observations in the Near Infrared).

Ainsi, alors que son étoile reflète de la lumière sur TYC 8998-760-1 b, grâce à SINFONI et en se basant sur l’analyse des spectres, les astronomes sont parvenus à déceler des éléments spécifiques dans son atmosphère. Et les résultats indiquent la présence de carbone 13.

Pour information, les experts s’attendaient déjà à un tel constat. En revanche, cette étude a permis de découvrir que l’atmosphère de TYC 8998-760-1 b contient en fait deux fois plus de carbone 13 que prévu. Et selon Zhang et ses compères, le monoxyde de carbone joue sûrement un rôle important dans tout cela.

A lire aussi : Les astronomes ont détecté une molécule abondante sur Terre dans l’atmosphère d’une exoplanète

Un détail très révélateur concernant la présence de ces isotopes

Selon les chercheurs, la distance entre TYC 8998-760-1 b et son étoile est 50 fois supérieure à celle qui sépare le Soleil de la Terre. De ce fait, il y a de fortes possibilités que la formation de glace ait favorisé la présence de carbone 13 dans l’atmosphère de TYC 8998-760-1 b.

Cela nous donne une petite idée de la façon dont TYC 8998-760-1 b s’est formé, selon les chercheurs. En outre, l’identification des isotopes dans leur atmosphère pourrait nous être d’une grande aide pour en savoir plus sur d’autres exoplanètes.

Cela étant, pour le moment, nous ne disposons pas encore des technologies nécessaires pour ce faire. Un membre de l’équipe a toutefois annoncé que ce n’est qu’une question de temps avant que la donne change.

Mots-clés exoplanètes