ISS : le trou aurait été percé depuis l’intérieur selon un cosmonaute

L’ISS a longtemps été un symbole de l’unité entre les différentes agences spatiales mondiales, mais cette image a été considérablement écornée plus tôt dans l’année lorsqu’un trou a été repéré au niveau d’une capsule Soyouz amarrée à la station. Très vite, les Russes ont en effet commencé à parler de sabotage, au grand dam de la NASA.

L’enquête est toujours en cours, mais deux astronautes ont entamé une sortie extravéhiculaire le 11 décembre dernier afin de prendre des photos de l’orifice et d’effectuer des prélèvements.

Suivre ISS

Sergei Prokopyev en faisait partie et il a donc été en mesure d’observer le trou depuis l’extérieur de la capsule.

Le trou de l’ISS aurait été percé de l’intérieur

À l’origine, le problème remonte au 29 août dernier. L’équipage de la station spatiale internationale était en train de vaquer à ses occupations lorsqu’ils ont remarqué une fuite de pression.

Après avoir mené une enquête approfondie, les chercheurs ont réalisé que cette fuite était provoquée par un trou de deux millimètres situé au niveau d’une des parois de la capsule Soyouz amarrée à la station. Ils ont donc utilisé de l’époxy pour le reboucher. Une procédure standard.

Si la vie de l’équipage de l’ISS n’a pas été à un seul moment en danger, les équipes au sol ont tout de même ouvert une enquête afin de déterminer l’origine de ce trou. Les autorités russes ont rapidement laissé entendre que ce trou pouvait résulter d’une opération délibérée et ces déclarations se sont bien entendu propagées comme une traînée de poudre sur la toile et ailleurs.

Le 11 décembre, l’équipage de la station a donc mené une sortie extravéhiculaire afin d’observer le trou depuis l’extérieur. L’opération n’était pas prévue et elle a duré plusieurs heures, des heures durant lesquelles les deux membres de l’équipe, Prokopiev et Oleg Kononenko, un autre cosmonaute, ont pris des photos et effectué des prélèvements.

Une simple erreur humaine ?

Sergei Prokopyev est revenu sur Terre la semaine dernière et il a eu l’occasion de revenir sur cette sortie au micro de l’AP. Le cosmonaute a alors déclaré que le trou relevé sur la paroi de la capsule Soyouz avait selon lui été percé de l’intérieur de la capsule.

En revanche, il a également tenu à préciser qu’il ne pensait pas que ce trou avait été percé par l’un de ses collègues, et donc par un membre de l’équipage de l’ISS. Il est donc possible selon lui que ce trou résulte d’une malfaçon ou d’une erreur d’un membre appartenant aux équipes au sol.

Toutefois, pour le moment, il est encore trop tôt pour tirer des conclusions et il faudra de toute manière attendre la fin de l’enquête pour savoir ce qu’il en est réellement.

Mots-clés iss