iTunes 10 est disponible en téléchargement

Quelques heures après son annonce, iTunes 10 est disponible en téléchargement directement depuis le site officiel. Au programme, une interface remaniée, une icône vraiment très moche et pas mal de fonctionnalités en plus dont Ping, un véritable réseau social intégré au programme. Inutile de vous préciser que votre humble serviteur s’est naturellement précipité dessus histoire d’en savoir un peu plus sur le sujet.

Note : N’ayant plus de Mac sous la main (pour le moment du moins), c’est bien entendu la version Windows d’iTunes 10 que j’ai eu l’occasion de tester.


iTunes 10, la nouvelle interface

Certes, les changements ne sautent pas tout-de-suite aux yeux mais iTunes 10 a subit un lifting au niveau de son interface. Plus homogène, plus “grise” (la Pomme a abandonné les icônes colorées dans la barre latérale), elle est plutôt séduisante et risque de plaire à la plupart des utilisateurs. On notera d’ailleurs le soin apporté au bouton de volume et à ce sympathique effet aluminium qui n’est pas sans rappeler les produits de la firme.

En revanche, gros bémol pour cette icône bleue immonde qui ne ressemble franchement à rien. Pour un peu, on aurait presque l’impression de lancer le lecteur Windows Media en cliquant dessus.

iTunes 10, le réseau social Ping

La plus grosse nouveauté apportée par iTunes 10, c’est bien sûr l’intégration de Ping. Ce dernier se présente ainsi comme un véritable réseau social directement intégré à l’application, un réseau social qui n’est d’ailleurs pas sans rappeler ce que proposent Facebook ou encore Twitter.

Une fois le service activé (et les conditions d’utilisation acceptées), Ping vous permettra de créer votre profil. Ainsi, vous pourrez choisir un avatar, remplir une brève description à votre sujet ou encore choisir vos genres musicaux préférés. Notons toutefois qu’il n’est possible de choisir que trois genres musicaux au maximum. Autant dire que ceux qui ont des goûts plutôt éclectiques risquent de l’avoir un peu mauvaise.

Point assez intéressant, Ping vous demandera également de choisir comment afficher la musique que vous aimez et surtout si vous autorisez ou pas d’autres personnes à vous suivre. Quand on sait que Facebook est régulièrement attaqué pour sa gestion catastrophiques des paramètres de confidentialité, on comprend pourquoi Apple joue la carte de la sécurité sur ce point.

Une fois le profil créé, Ping vous renvoie vers sa page d’accueil. Cette dernière vous permet de rechercher des artistes ou des utilisateurs, d”inviter vos amis par courrier électronique ou encore de voir les profils les plus populaires du service. Notons la présence, en bas de la fenêtre, d’une zone “activité récente” qui vous permettra de centraliser en un seul endroit les mises à jour des personnes que vous suivez.

L’interface est plutôt agréable, on peut commenter facilement l’actualité de nos stars préférées et les profils des utilisateurs et des artistes semble plutôt complets. Certains aimeront, d’autres pas. En ce qui me concerne, ce que je trouve vraiment pratique, c’est de pouvoir consulter la musique qu’aime un membre du service. On apprend ainsi que U2 adore Tusk. Mine de rien, pour découvrir de nouveaux artistes, c’est assez intéressant.

iTunes 10 et Ping, un danger pour Facebook ou pour Spotify ?

Alors très clairement, Facebook n’a rien à craindre. Les fonctions sociales intégrées à Ping sont sympathiques, c’est vrai, mais n’arrivent pas à la cheville de ce que propose le célèbre réseau social. D’ailleurs, pour aller un peu plus loin, on pourrait même dire qu’ils ne sont pas comparables.

De mon point de vue, l’objectif d’iTunes 10 n’est pas de s’imposer sur le marché des réseaux sociaux, bien au contraire. Steve s’en fout éperdument, le Web 2.0 n’a jamais vraiment été le cheval de bataille de la Pomme. Sans oublier que la firme a toujours eu pour habitude de ne pas se battre contre des moulins à vent. Quand on sait que Facebook séduit des millions d’utilisateurs, on se doute que ces derniers ne lui feront pas facilement des infidélités.

Non, au contraire, s’il y a bien un service qui risque d’être mis en danger, c’est bien Spotify. Depuis sa dernière version, le service d’écoute musicale en ligne (et hors ligne d’ailleurs) a implémenter des fonctions sociales pour séduire davantage ses utilisateurs. En intégrant Ping, iTunes 10 applique finalement la même stratégie que ce dernier et vient donc marcher sur ses plate-bandes. Et quand on sait que les services d’écoute musicale en streaming vivent souvent sur le fil du rasoir, on se dit que les prochaines semaines risquent d’être particulièrement délicates pour lui.

Cela étant dit, ce que l’on pourra remarquer, c’est qu’une fois de plus Apple n’invente rien. Comme à son habitude, la firme reprend ce qui marche et l’adapte à son offre.

Dommage pour les autres.

Mots-clés appleitunesmusique