IXPE : la NASA se lance dans l’étude des trous noirs

En début d’année, la NASA a lancé un nouveau projet : IXPE. Il s’agit d’une mission ambitieuse, car elle consistera à mesurer les rayons X émis dans les endroits les plus énigmatiques de l’espace. Concrètement, l’objectif est de sonder les trous noirs, les étoiles à neutrons, les pulsars et les quasars. L’étude des rayons cosmiques dans l’environnement surchauffé autour de ces astres permettra de comprendre leurs aspects physiques.

Cette mission d’exploration a été baptisée IXPE pour Imaging X-ray Polarimetry Explorer par l’Agence américaine. Le lancement de trois télescopes est prévu en 2020. Ils intégreront des détecteurs de rayons cosmiques de production italienne financés auprès de l’ASI et donc de l’agence spatiale italienne.

NASA IXPE

La NASA va étudier les phénomènes les plus étranges et mystérieux de l’univers.

Les documents concernant le projet ne sont pas encore accessibles pour le grand public. Toutefois, la NASA a publié un communiqué afin d’évoquer les principaux aspects de la mission.

Une nouvelle fenêtre sur l’univers

Visiblement très enthousiaste, l’agence considère  cette opportunité comme une « nouvelle fenêtre sur l’univers », une fenêtre qui devrait nous aider à mieux comprendre ce qui nous entoure.

Paul Hertz, le directeur de la division astrophysique de la NASA, donne un peu plus de précisions. Il souligne ainsi qu’il n’est pas encore possible d’enregistrer directement ce qui se passe dans ces zones-là. Pas encore, du moins. Toutefois, d’après lui, les études sur la polarisation des rayons cosmiques devraient révéler leurs « processus physiques ».

Ainsi, grâce à IXPE, l’agence spatiale américaine devrait être en mesure de mieux comprendre ces étonnants phénomènes et ce projet pourrait du coup permettre aux astronomes de mieux connaitre la nature des champs gravitationnels électriques et magnétiques de l’espace.

Jusqu’ici, les caractéristiques de ces zones demeurent inconnues du fait des conditions extrêmes qui y règnent.

Un lancement assuré par un Pegasus

Le lancement sera assuré par un Pegasus. Il s’agit d’un vaisseau conçu par le constructeur spatial Orbital ATK. Comme indiqué un peu plus haut, ces télescopes profiteront du savoir-faire de l’ASI.

Une bonne nouvelle puisque l’agence a développé de nombreux satellites dans le cadre du programme Explorer.

Selon la NASA, IXPE devrait coûter beaucoup moins d’argent que les deux autres missions du programme Discovery. Le coût de la mission est en effet évalué à 188 millions de dollars, contre 450 millions pour les deux autres.

Mots-clés espaceNASAtrou noir