Jaguar Land Rover va s’associer avec Blackberry pour produire sa prochaine génération de véhicules autonomes

L’année dernière, l’acquisition de Cylance, la firme spécialisée dans la sécurité et l’internet des objets par BlackBerry n’a pas manqué de retenir l’attention, ne serait-ce que pour le montant de la transaction qui s’élevait à 1,4 milliard de dollars.

Pour faire fructifier son investissement, quoi donc de mieux pour la compagnie canadienne que de se lancer dans un partenariat avec le célèbre constructeur automobile Jaguar Land Rover afin de concevoir l’architecture informatique de ses prochains véhicules autonomes.

Crédits Pixabay

Ce partenariat sera ainsi l’occasion pour BlackBerry d’intégrer sa plateforme QNX à la technologie d’intelligence artificielle de Cylance pour la première fois, dans le cadre du développement du système informatique embarqué de ces futures voitures.

Un accent sur la sécurité des voitures autonomes

En parlant de ce partenariat, John Chen, le PDG de BlackBerry, John Chen a déclaré : « Nous sommes ravis d’être le partenaire choisi par Jaguar Land Rover pour les technologies certifiées en matière de sécurité, alors que nous faisons progresser les technologies d’intelligence artificielle et d’apprentissage automatique afin de transformer la sécurité automobile. »

Les compétences conjuguées de Cylance et de BlackBerry leur permettront de se pencher sur la conception d’un système informatique embarqué ergonomique capable de faire face aux risques que présente la conduite autonome d’un point de vue du logiciel.

Toujours selon Chen: « La prochaine [étape] consistera à intégrer la technologie de Cylance AI à la plate-forme automobile, sur le QNX. Cela se passe également très bien. Donc, je pense que sur le plan technologique, c’est très très positif ».

Un partenariat gagnant pour le binôme Cylance-Blackberry

Les acquis de Cylance en matière d’intelligence artificielle et de cybersécurité ne sont en effet plus à démontrer. Parallèlement, la plateforme QNX de BlackBerry bénéficie de l’expérience du constructeur dans le domaine des systèmes d’exploitation pour terminaux mobiles et pour l’internet des objets.

Pour rappel, QNX est actuellement déployé dans plus de 120 millions d’appareils connectés, y compris des voitures et des dispositifs médicaux.

L’homme fort de l’entreprise canadienne est d’ailleurs resté confiant sur la réussite de la fusion des deux entreprises, comme il l’a indiqué : « Le leadership de Cylance en matière d’intelligence artificielle et de cybersécurité viendra immédiatement compléter l’ensemble de notre portefeuille ».