James Bond : l’improbable anecdote de Mark Strong, recalé lors d’un casting à cause d’une gueule de bois

Actuellement à l’affiche de Cruella, Mark Strong a récemment révélé avoir auditionné pour un James Bond. Rôle qu’il n’a finalement pas obtenu suite à une soirée très arrosée.

Si l’ange de la sobriété s’était installé sur son épaule et n’avait cessé de le maintenir sur le droit chemin, peut-être que la carrière de Mark Strong comporterait au moins un rôle dans un James Bond.

crédit YouTube

Invité il y a peu de “There’s Something About Movies” sur Sky One, l’acteur actuellement à l’affiche de Cruella a ainsi confié qu’il aurait pu camper un antagoniste dans une nouvelle aventure de 007.

Mark Strong a raté un rôle dans James Bond après une cuite avec…

The Hollywood Reporter, qui retranscrit les propos, indique que Mark Strong avait auditionné à l’époque où James Bond était interprété par Pierce Brosnan. Mark était apparemment fort heureux rien qu’à l’idée de passer le casting.

“J’ai appris mon texte… et pour fêter ça, je suis sorti boire un verre et je me suis laissé aller. J’ai trop bu et le lendemain, j’avais une sacrée gueule de bois”.

Malgré tout, Mark Strong s’est rendu à l’audition, où les huit personnes présentes pour juger sa performance n’ont pas eu trop de difficultés à le recaler :

“J’ai commencé, et puis j’ai oublié mon texte, je ne me souvenais plus de ce que c’était et tout s’est écroulé. Je transpirais, c’était une expérience terrible – mais j’ai vraiment appris de cette expérience.”

L’histoire aurait pu s’arrêter là, avec une morale toute établie sur les dangers de l’alcool. Mais en donnant l’identité de son compagnon de beuverie, Mark a apporté un nouvel éclairage à sa mésaventure :

L’ironie, c’est que le gars avec qui j’étais sorti la veille avant toutes ces emm..des était Daniel Craig. C’est donc à lui que j’en veux !”

Daniel Craig qui, en 2006, deviendra James Bond dans Casino Royale, avant de rempiler deux ans plus tard dans Quantum of Solace, en 2012 dans Skyfall et en 2015 dans Spectre. Mourir peut attendre, comme sa date de sortie définitive, signerait son ultime interprétation de l’agent. Il faut croire que l’alcool, au même titre que la religion et les opinions politiques, doit s’observer dans un cadre privé pour ne pas causer de dégâts.