James Bond, Quantum of Solace

Et voilà, le prochain James Bond devrait sortir à la fin de l’année et, encore une fois, c’est Daniel Craig qui interprètera le rôle du célèbre espion. Ce sera donc un James Bond sombre, un James Bond musclé et, à mon avis, il y aura des femmes, du sexe, de la violence et des explosions. En même temps, sans ça, ce ne serait pas un James Bond, hein…



Faut bien l’avouer, quand j’avais appris que Daniel Craig allait reprendre le flambeau et incarner James Bond, ça m’avait fait bizarre. Voilà, je suis un inconditionnel de Sean Connery et je trouvais ce choix plutôt discutable… Enfin jusqu’à la sortie de Casino Royale, évidemment… Malgré un scénario assez faiblard, force est de constater que Daniel Craig est parvenu à donner une autre dimension à notre agent secret préféré. Un côté plus sombre, plus torturé mais aussi plus vulnérable. Bref, moins macho.

Et ça fait vraiment du bien. Non, sans rire, il n’y a aucune hypocrisie dans mes mots. C’est juste que le côté « Je tire, je tue et je me fais la nana la plus sexy du film » devenait un peu lassant et n’a finalement plus rien à voir avec l’époque dans laquelle on vit aujourd’hui. Bref, nous avions affaire à des James Bond complètement déshumanisés, totalement décalé, et il fallait vraiment que cela change… Ce qu’à fait Daniel Craig.

Bref, cette fois, le blond tumultueux sera confronté à… une organisation criminelle. Alors ça, pour une surprise… On repassera. Donc ces grands méchants sont dirigés par un seul homme, Dominic Greene, qui s’est juste réveillé un matin avec l’idée de mettre la main sur toutes les ressources naturelles de notre planète. Oui, rien que ça, mais on notera au passage que les James Bond ont toujours essayé de coller aux problèmes de leur époque respective. Au menu, aujourd’hui, c’est l’écologie…

C’est certain, pour l’instant on n’en sait guère plus, si ce n’est que Quantum of Solace (c’est son nom) est attendu pour novembre 2008… Soit un mois avant Noël pour ceux qui, comme moi, ont parfois un peu de mal à s’y retrouver. En attendant, je vous ai mis un petit trailer qui ne vous en dira pas beaucoup plus que moi, surtout qu’il est en anglais, hein…

Via J3M