James Webb Space Telescope, une machine qui nous permettra de remonter le temps

On l’attendait depuis longtemps après de nombreux reports, une date a été finalement choisie pour le lancement du James Webb Space Telescope (JWST). Il s’agit du 31 octobre 2021. Après des dizaines d’années de planning et de développement, le télescope spatial considéré comme étant le plus puissant observatoire astronomique de tous les temps semble ainsi enfin prêt à quitter la Terre.

L’on sait que le JWST a une puissance cent fois supérieure à celle du télescope Hubble.

Crédits Pixabay

Il est prévu qu’il rejoigne un point gravitationnel spécifique dénommé second point de Lagrange ou L2 après son décollage. Ce point est situé à environ 1,6 million de km de la Terre. De là, le télescope pourra révéler des détails encore jamais vus concernant des cibles choisies. Avec sa puissance, le JWST sera comme une machine à remonter le temps qui va observer la première génération d’étoiles qui soit apparue dans l’Univers primitif. Il sera également capable d’étudier les exoplanètes de notre galaxie et déterminer leurs paramètres d’habitabilité.

D’après Heidi Hammel, vice-présidente de l’AURA ou Association of Universities for Research in Astronomy, le JWST est un tout nouveau type de télescope. Elle a aussi ajouté que le télescope va se concentrer sur la partie infra­rouge du spectre, ce qui fait que le JWST ne sera pas un successeur de Hubble. Le JWST va aller au-delà de ce que Hubble fait et il va complémenter ce que Hubble peut faire.

Remonter encore plus loin dans le temps

D’après les scientifiques, le fait de se concentrer sur la lumière infrarouge est crucial pour pouvoir remonter aussi loin que possible dans le temps. En effet, la longueur d’onde de la lumière augmente de plus en plus à mesure qu’elle voyage depuis l’Univers primitif jusqu’à la Terre actuelle. Le JWST détectera ainsi la lumière émise par des étoiles et des galaxies qui existaient il y a plus de 13 milliards d’années.

Selon les explications de Matt Mountain, président de l’AURA, plus on regarde loin dans l’espace, plus on peut remonter dans le temps. Il a ajouté que le JWST représente la machine à voyager dans le temps ultime et qu’ils espèrent qu’il va révéler l’existence de toute une classe de galaxies qui a déjà disparu de la vue de Hubble.

Un partenariat international

Le travail concernant le JWST se passe dans le cadre d’un large partenariat international qui regroupe de nombreux scientifiques de plusieurs pays. Parmi les institutions impliquées, on compte par exemple la NASA, l’ESA, ainsi que la CSA ou Canadian Space Agency.

L’on sait également que lorsque le JWST sera lancé, de nombreux scientifiques interdisciplinaires de partout dans le monde auront la possibilité de l’utiliser pour essayer de trouver des explications aux différents mystères de l’Univers.

Espérons ainsi que cette fois-ci, il n’y aura plus de problème avant la date prévue du lancement.