Japon : de nouvelles règles interdisent aux touristes de prendre des photos dans le quartier de Gion à Kyoto

Quand on visite un pays étranger, on est parfois tenté de prendre des photos afin d’immortaliser le moment et avoir quelques souvenirs. Si certains pays n’ont aucun problème à ce sujet, d’autres ont instauré des règlements afin de gérer l’action des nombreux touristes en visite sur leur territoire.

Au Japon, principalement dans le quartier de Gion à Kyoto, connu pour être le quartier des geishas, prendre des photos est désormais interdit aux touristes et enfreindre les règles est passible d’une amende.

Crédits Pixabay

Le quartier de Gion est réputé pour ses belles rues, ses geishas, ainsi que ses nombreuses maisons de thé traditionnelles. Il attire ainsi de nombreux visiteurs chaque année. Les nouveaux règlements ont été mis en place pour éviter que les touristes prennent des photos des parties privées la ville sans la permission des propriétaires, ou des photos de geishas et de maiko sans leur consentement.

Une interdiction générale

Selon la nouvelle loi, les photos sont désormais interdites dans toutes les rues et propriétés privées. Certains sites populaires tels que Hanamikoji Main Street ne sont toutefois pas touchés par l’interdiction.

Ces nouveaux règlements sont déjà entrés en vigueur, ainsi, ceux qui les enfreignent risquent de payer une amende pouvant aller jusqu’à 10 000 yens japonais (environ 83 euros). Pour s’assurer que les touristes suivent bien les nouvelles règles, il semblerait  que des caméras de surveillance seront installées dans le quartier.

D’autres interdictions instaurées dans la ville

Si la nouvelle loi semble assez inhabituelle pour une ville touristique comme Kyoto, il faut savoir que ce n’est pas la première interdiction mise en place dans la ville.. Auparavant, un guide avait déjà été publié par les autorités afin d’aider les visiteurs à se comporter correctement durant leur séjour, principalement en tenant compte des coutumes locales.

Parmi les recommandations contenues dans le guide, on peut citer l’interdiction de s’asseoir sur les barrières de bambou Inuyarai, de fumer dans la rue, de toucher aux lanternes ou encore de prendre des photos des geishas sans avoir demandé la permission. Il existe aussi des panneaux qui informent les touristes sur les endroits où il n’est pas permis de s’asseoir, de manger ou de boire.

Dans tous les cas, Kyoto n’est pas l’unique ville à avoir instauré des règlements pour les touristes. Rome a par exemple sorti toute une liste de règles strictes telles que l’interdiction des valises à roulettes sur l’Escalier de la Trinité-des-Monts ou encore l’interdiction de toucher le bec en métal de la fontaine avec les lèvres pour boire de l’eau.

Mots-clés tourisme