Jared Leto va avoir droit à son Joker

Il avait été l’un de ceux à avoir regretté le gloubi-boulga rendu au terme du projet Suicide Squad. Jared Leto va avoir l’occasion d’espérer un meilleur traitement de son travail puisque un spin-off centré sur son incarnation du Joker devrait normalement voir le jour.

Avant de se révéler telle une publicité pour les formes rebondies de Margot « Harley Quinn » Robbie, Suicide Squad était attendu, espéré comme un spin-off de l’univers DC où d’emblématiques méchants feraient parler leur toute puissance maléfique. Avec en première ligne le Joker incarné ici par Jared Leto.

Suicide Squad

Il se trouve qu’une portion non négligeable des scènes tournées par l’acteur n’a pas été retenue dans le montage final. On peut d’ailleurs se rappeler qu’après la sortie de Suicide Squad en août 2016, Jared Leto avait déclaré qu’il y avait “suffisamment d’images [rejetées] pour faire un film entier sur le Joker ». Et devinez quoi, ce film va devenir réalité.

Jared Leto acteur et producteur exécutif sur le spin-off du Joker

Il ne semble toutefois pas question de reprendre les scènes coupées de Suicide Squad. Variety révèle que Jared Leto va donc avoir droit à un spin-off centré sur son Joker, un long-métrage dont il assurera également la production exécutive. Ce sont là les seuls éléments rapportés par les sources du site, alors que l’on sait que l’intention de Warner Bros. est d’étendre l’univers dépeint avec Suicide Squad au travers de nouveaux films liés à ce point de départ. En rappelant que de son côté, la Harley Quinn de Margot Robbie réapparaîtra dans son spin-off Birds of Prey dans lequel le Joker de Jared Leto sera lui aussi de la partie.

En attendant de voir si l’on pourra également compter sur lui dans Suicide Squad 2, Gotham City Sirens, un crossover avec Superman et un caméo dans Jumanji 2, notre Jared avait reconnu en septembre dernier se sentir quelque peu « perdu » dans tous ces projets (parce que oui, certains se veulent canoniques alors que d’autres pas du tout mais allez les voir quand même pour perdre les quelques grammes de lucidité que les premiers films vous ont laissés). Si seulement il était le seul, vous pensez bien qu’un gentil fan serait venu lui prendre la main pour lui expliquer que non, ce n’est pas dans un joyeux bordel qu’il a accepté de s’engager.

Mots-clés jared letojoker