Jason Momoa (Aquaman, Justice League) à la rescousse des films de super-héros

L’industrie cinématographique semble un peu plus frileuse à l’idée de produire des films originaux. Depuis près de dix ans, Disney a ouvert la voie aux longs métrages tirés de comics avec le Marvel Cinematic Universe (MCU). La Warner mise sur DC Comics, dont le succès est moindre mais tout de même impressionnant. The Suicide Squad reçoit de bonnes critiques, Zack Snyder a pu faire son justice League, Wonder Woman a rapporté plus d’un milliard de dollars au box-office… Mais certains n’apprécient pas forcément le genre, considéré comme paresseux et démagogique, comme Matt Damon. L’acteur estime que ces productions se résument au mal contre le bien.

L’interprète d’Aquaman, Jason Momoa, n’est pas de cet avis.

Jason Momoa dans le rôle d'Aquaman
Crédit : Warner Bros.

L’acteur révélé au grand public par Game of Thrones défend les films de super-héros dans une interview.

Jason Momoa défend son gagne-pain

Ce n’est pas étonnant : Jason Momoa défend son gagne-pain. Si l’acteur a été révélé par Game of Thrones, la disparition précoce de son personnage aurait pu ralentir sa carrière. Mais l’homme a intégré le DCEU dans le rôle d’Aquaman : son film éponyme, dirigé par James Wan (Saw, Conjuring, Fast Five…) a rapporté un milliard de dollars au box-office. La suite est déjà en préparation.

Alors Jason Momoa n’est pas de l’avis de Matt Damon, qui considère les films de super-héros comme peu intéressants. Ce dernier expliquait notamment que la notion de bien et de mal est démagogique dans ces productions.

C’est tout à fait subjectif. J’essaie de ne pas m’en prendre à quoi que ce soit. Alors oui, les films de super-héros sont des friandises, mais ils sont comme la mythologie grecque. Il y a le bien et le mal, des moments déchirants. S’en passer mettrait fin à certaines formes d’art. Les effets spéciaux, le maquillage.

– Jason Momoa

Jason Momoa défend également le genre en confiant vouloir insuffler certaines problématiques dans Aquaman. L’acteur cite notamment les questions environnementales. Pour ce dernier, il s’agit plus que « d’un film pop-corn », mais « d’ouvrir les yeux sur des questions importantes pour moi ».

Depuis plusieurs mois, les productions héroïques sont vivement critiquées. Notamment par des cinéastes légendaires comme Martin Scorsese (Taxi Driver, Les Affranchis…) ou Francis Ford Coppola (Le Parrain, Apocalypse Now…).