Jean-Luc Mélenchon veut créer un centre national du jeu vidéo

Les élections présidentielles approchent à grands pas, et dans un contexte pour le moins troublé, les différents candidats redoublent d’efforts et d’arguments pour convaincre les Français du bien-fondé de leurs programmes.

Pour autant, parmi les différentes personnalités politiques en lice pour l’Élysée, un seul semble manifester un intérêt explicite pour un domaine très apprécié des jeunes : celui des jeux vidéo. Il s’agit sans surprise de Jean-Luc Mélenchon, qui a en outre bien compris l’importance d’une forte présence sur les réseaux sociaux, ses comptes Twitter, Facebook et Youtube étant particulièrement achalandés – et suivis – depuis le début des hostilités pour la présidence française.

mélenchon-manettes

Pour renforcer la place de l’industrie vidéoludique en France, Jean-Luc Mélenchon souhaite créer un Centre national du jeu vidéo en mettant en place des taxes.

La plupart du temps copieusement ignorés dans les hautes sphères de notre pays, les jeux vidéo sont plus souvent la cible d’attaques que de louanges de la part de nos responsables politiques. Un constat qui pourrait cependant être amené à évoluer si le candidat du Parti de Gauche parvient à être élu.

Quand Mélenchon plaide en faveur du jeu vidéo

C’est un créneau sur lequel on ne l’attendait pas forcément, mais Jean-Luc Mélenchon parait très soucieux de l’avenir du jeu vidéo et de son industrie en France. Ayant récemment été interviewé sur Europe 1, le candidat estime notamment que jouer aux jeux vidéo « c’est (…) s’enrichir humainement », et considère la création d’un Centre national du jeu vidéo comme étant un de ses objectifs.

Pour se faire, l’intéressé souhaite mettre en place une taxe (Mélenchon évoque par exemple la possibilité de taxer les manettes de jeu), qui sera à même de financer la création d’un centre et de soutenir les entreprises françaises spécialisées dans le secteur, afin qu’elles puissent rester en France et se développer.

Le candidat ébahi par la technique des jeux actuels

Ayant eu en 2014 l’occasion d’essayer Assassin’s Creed Unity (offert par l’enseigne Game Cash suite à ses déclarations sur le titre d’Ubisoft), Jean-Luc Mélenchon reconnait par ailleurs – toujours au micro d’Europe 1 – que la technique des jeux modernes est remarquable.

Reprenant l’exemple d’Assassins’s Creed Unity, le candidat décrit le jeu comme étant « d’une splendeur, d’un aboutissement technique absolument magique ».

Un message bien rare dans la bouche d’un homme politique. Reste à voir si ses déclarations sont sincères ou si elles visent simplement à s’attirer les bonnes grâces des joueurs, assez peu habitués à entendre parler de leur loisir préféré en des termes aussi élogieux.

Mots-clés politique