Jeff Bezos, futur immortel ?

Jeff Bezos cherche-t-il à devenir immortel ? C’est en tout cas ce que laisse croire son intérêt pour la start-up Altos Labs !

Le fondateur d’Amazon a investi dans Altos Labs, nous apprend CBS News. Il est désormais l’une des personnes fortunées derrière cette jeune entreprise établie dans la Silicon Valley. Altos Labs travaille sur le rajeunissement cellulaire, qui a le potentiel de prolonger la durée de vie humaine. Parmi justement les autres personnalités qui ont injecté des fonds dans la start-up, on peut citer le milliardaire russe Iouri Milner. En ce qui concerne Jeff Bezos, ce n’est pas la première fois qu’il s’intéresse à ce genre de projet.

Une illustration représentant un cerveau biologique et robotique
Image par Bruno DE LIMA de Pixabay

L’homme d’affaires américain a déjà investi dans de nombreuses firmes dont le travail est axé sur la recherche cellulaire, entre autres, Juno Therapeutics, Sana Biotechnology ou encore Denali Therapeutics.

A lire aussi : Elon Musk a peur de voir une IA se transformer en dictateur immortel

Jeff Bezos vise le prolongement de la durée de vie

Altos Labs développe une technologie de reprogrammation qui consiste à rajeunir les cellules avec des cellules souches capables de générer différents types de cellules. Les scientifiques affirment que la reprogrammation cellulaire pourrait être intéressante en raison des possibilités qu’elle offre. Cette technique permettrait par exemple de traiter la perte de vision, les lésions cérébrales et autres dégénérescences physiques liées à l’âge.

Izpisua Belmonte s’apprête à rejoindre l’équipe d’Altos Labs, selon la revue Technology Review du MIT. Rappelons que ce scientifique a été critiqué pour sa participation à un projet en Chine qui a abouti à la création d’hybrides singe-homme. Selon lui « le vieillissement est un processus réversible ».

D’autres scientifiques de renom envisagent aussi de rejoindre Altos Labs. C’est notamment le cas de Steve Horvath, un généticien de l’Université de Californie. Celui-ci a participé au développement d’une méthode permettant de détecter le vieillissement des cellules au moyen de marqueurs moléculaires. Shinya Yamanaka qui possède un prix Nobel sera quant à lui à la tête de l’unité de consultation de la start-up.

A lire aussi : Il s’est injecté une bactérie préhistorique pour devenir immortel

Une idée qui obsède de plus en plus les riches

Altos Labs se dote donc des meilleurs scientifiques pour arriver à ses fins. Le prolongement de l’espérance de vie devient un enjeu majeur pour les milliardaires. Tout comme Peter Thiel, Bezos a également financé Unity Biotechnology, une autre start-up travaillant sur le retardement du vieillissement des cellules humaines.

Les fortunés de la Silicon Valley veulent visiblement retarder la mort. Selon Nir Barzilai, directeur de l’Institute for Aging Research de l’Albert Einstein College of Medicine à New York, ces projets devraient recueillir cette année plus de 4 milliards de dollars auprès des investisseurs.

En 2013, Google a ouvert la voie en lançant Calico, un laboratoire de recherche et de développement focalisé sur le traitement du vieillissement. Aujourd’hui, de nombreux chercheurs profitent de l’engouement pour le concept pour obtenir des financements.