Top ventes de jeux vidéo en France : Metroid entre dans la danse

C’est l’heure du rapport hebdomadaire des ventes de jeux vidéo dans les points de vente français : le classement des 5 meilleures performances de la semaine 41 nous est gracieusement offert par le S.E.L.L. (Syndicat des Éditeurs de Logiciels de Loisirs), avec de nouveaux arrivants et des marronniers indétrônables.

Nintendo

Samus sur le retour

Sans surprises, c’est FIFA 22 qui continue de garder la tête du top 5 hebdomadaire, après avoir déboulé sur toutes les plateformes possibles et inimaginables il y a quelques semaines. La version PS4 arrive en pole position des ventes — logique, quand on connaît le très important parc installé que représente la console d’ancienne génération de Sony.

Belle performance en première semaine de sortie pour Metroid Dread, le dernier épisode de la franchise de Nintendo à arriver sur Switch. Cette production Mercury Games est deuxième des ventes en France, territoire conquis par la console hybride de la firme de Kyoto. Cet épisode se veut farouchement exigeant autant dans sa difficulté que dans ses contrôles pour mieux coller à son ambiance plus sombre.

Du rififi chez la FIFA

On le retrouve une nouvelle fois, cette fois-ci en troisième position : FIFA 22 réalise un beau score dans sa version PlayStation 5. Il pourrait bien s’agir de la dernière édition du simulateur de ballon rond à porter le nom de l’organisation éponyme : Electronic Arts est actuellement dans un véritable imbroglio de négociation avec la FIFA, avec en jeu le droit d’utilisation de la marque.

La FIFA cherche ainsi à mettre fin à l’accord qui offre les droits d’exclusivité sur l’utilisation de son nom et de son image par Electronic Arts. Ainsi, l’organisation a clairement fait savoir il y a quelques jours son désir de signer de nouveaux partenariats avec d’autres éditeurs de jeux.

Enfin, Far Cry 6 ferme le classement de cette semaine 41. Les versions PlayStation 4 et PlayStation 5 occupent respectivement les quatrième et cinquième places du top 5. Ubisoft a misé gros pour cette énième excursion en terre inconnue : le prestigieux acteur hollywoodien Giancarlo Espocito — connu à l’international pour son rôle dans les séries Breaking Bad et Better Call Saul — tient la tête d’affiche dans la peau d’Anton Castillo, dictateur d’une république bananière au cœur des îles caraïbéennes.