Jigsaw d’Alphabet présente un outil débusquant les images truquées pour les journalistes et vérificateurs de faits

La filiale d’Alphabet, Jigsaw, a récemment dévoilé un nouvel outil gratuit de vérification d’image dénommé Assembler, rapporte TNW le mercredi 5 février 2020. Ce logiciel a pour objectif d’aider les vérificateurs de faits et les journalistes à détecter les médias manipulés.

Assembler, qui est pour l’instant une « plateforme expérimentale à stade précoce », rassemble plusieurs techniques de détection d’images en un seul outil pouvant identifier diverses formes de trucage et de manipulation.

Les modèles de détection d’images ont été fournis par les chercheurs de l’Université du Maryland, de l’Université Federico II de Naples ainsi que ceux de l’Université de Californie à Berkley.

Une combinaison d’outils qui devrait donner des résultats plus que probants

Par ailleurs, Jigsaw a mis au point deux des détecteurs composant Assembler. Le premier est un détecteur de média synthétique qui utilise l’apprentissage automatique pour identifier les deepfakes. Pour cela, le détecteur compare des images de vraies personnes avec de fausses images produites par l’architecture StyleGAN.

Le second détecteur est un modèle d’ensemble formé à partir de signaux provenant de plusieurs détecteurs afin de détecter simultanément les diverses formes de manipulation. La filiale d’Alphabet affirme ainsi que cette combinaison d’outils de détection donne des résultats plus probants que n’importe quel détecteur individuel.

Assembler ne sera pas mis à disposition du public

Dans un tweet, le directeur général de Jigsaw, Jared Cohen, a déclaré qu’Assembler « aide les journalistes et les vérificateurs de faits à détecter les images manipulées, qui constituent une menace croissante pour la conversation publique ». Par contre, la société n’a nullement l’intention de permettre un usage public de son outil. En d’autres termes, Assembler n’a pas été conçu pour le public.

Ce dernier point n’a pas été loupé par les internautes et a même suscité beaucoup de critiques.

À l’heure actuelle, plusieurs agences de presse et vérificateurs de faits testent l’outil à l’instar de l’Agence France-Presse, Animal Politico, Code for Africa, Les Décodeurs du Monde ou encore Rappler.

La filiale d’Alphabet arrivera-t-elle à atteindre ses objectifs ?

Assembler est le dernier outil ajouté au portefeuille de produits et d’expériences que Jigsaw a lancé pour lutter contre la désinformation, les abus, le harcèlement en ligne, la censure ainsi que l’extrémisme agressif.

Pour rappel, l’entreprise a été fondée en 2010 sous le nom de Google Ideas, puis a été renommée en Jigsaw en 2016. Eric Schmidt, PDG d’Alphabet, a déclaré dans un blog que :

La mission de l’équipe est d’utiliser la technologie pour relever les défis géopolitiques les plus difficiles.

Et, apparemment, aider les journalistes et vérificateurs de faits à identifier les contenus truqués en fait partie.