JO 2016 : 450 000 préservatifs seront distribués aux athlètes

Les JO 2016 n’ont pas encore commencé mais ils viennent de battre un premier record, et pas des moindres : celui du nombre de préservatifs distribués aux athlètes. Les organisateurs de l’événement n’ont effectivement pas fait les choses à moitié car plus de 450 000 capotes vont être offertes aux sportifs.

A titre de comparaison, seulement 100 000 préservatifs avaient été distribués durant les Jeux olympiques d’hiver de Sotchi en 2014. Il faut croire que les brésiliens mettent la barre un peu plus haut que les russes.

Préservatifs JO 2016

Les athlètes participant aux JO 2016 auront accès à des milliers de préservatifs.

Ces préservatifs seront distribués aux athlètes à partir du 24 juillet et donc lors de l’ouverture du village olympique. En moyenne, chaque sportif recevra une quarantaine de capotes.

Les JO 2016 ont battu tous les records en terme de préservatifs distribués

Cette initiative ne concerne d’ailleurs pas uniquement ces messieurs. Sur les 450 000 préservatifs distribués, 150 000 seront féminins.

Le gouvernement brésilien a installé une quarantaine de distributeurs dans le village et les sportifs pourront également se fournir en se rendant dans la polyclinique installée spécialement pour l’occasion.

Il faut tout de même signaler que la distribution de préservatifs est une tradition depuis les JO de Barcelone en 1992. Cette initiative vise à promouvoir la lutte contre le sida en s’appuyant sur l’image des sportifs de haut niveau.

Si le Brésil distribue autant de préservatifs, ce n’est évidemment pas par hasard. Le pays est très actif dans la lutte contre le sida et il a mis au point un plan de prévention cité en exemple dans le monde entier. Ce ne sont pas mes mots mais ceux du porte-parole du Comité Olympique.

En outre, le Brésil se trouve actuellement dans un contexte assez particulier. Les autorités vont en effet face à une véritable épidémie, celle du virus Zika.

Le préservatif, une arme pour lutter conte le sida et contre le virus Zika

Il a été identifié pour la première fois à la fin des années 40 et il est très présent dans les régions tropicales, et plus précisément en Asie et en Afrique. Durant ces dernières années, il a causé plusieurs épidémie en Micronésie (2007), en Polynésie française (2013) et en Nouvelle Calédonie (2014) avant d’arriver sur le continent américain en 2015.

Le Brésil a d’ailleurs été le premier pays touché et il a recensé pour le moment un peu plus d’un million et demi de cas. Il est d’ailleurs important de noter que le virus Zika constitue selon l’OMS une urgence de santé publique de portée internationale.

Quel est le rapport avec le préservatif me direz-vous ? En réalité, il est assez simple. Le virus ne se transmet pas uniquement par la piqûre des moustiques. Non, il est aussi transmissible… lors d’un rapport sexuel.