Johannesburg : la ville plongée dans le noir suite à une attaque au ransomware

Le jeudi 25 juillet 2019, la Ville de Johannesburg, capitale d’Afrique du Sud, a été plongée dans l’obscurité à cause d’une cyberattaque, nous apprend le magazine Zataz. Un ransomware a paralysé le gestionnaire de City Power, qui s’occupe de l’approvisionnement en électricité de la majeure partie de grande ville. Les transactions financières ont été bloquées.

La centrale de distribution n’a été totalement restaurée que trois jours après l’attaque.

Crédits Pixabay

Rappelons qu’un ransomware, ou rançongiciel, est un logiciel malveillant qui prend en otage des données personnelles en les chiffrant. Pour les rétablir, les pirates informatiques exigent une rançon. Dans le cas de Johannesburg, le montant de celle-ci n’a pas été dévoilé.

Près de 250 000 habitants, sur les 4,5 millions que compte la ville, ont été privés d’électricité durant le premier jour de l’attaque.

Ce sont les sauvegardes qui ont permis de rétablir les systèmes, quelques heures plus tard.

Il faudrait environ trois semaines pour tout rétablir

« City Power a été touché par un virus Ransomware », a déclaré l’entreprise sur Twitter. « Il a chiffré toutes nos bases de données, applications et réseau. Actuellement, notre service informatique nettoie et reconstruit toutes les applications concernées. »

Dans un autre tweet, la société a écrit : « Nous présentons nos excuses à nos clients du @CityofJoburgZA. »

Durant l’attaque, les clients n’ont pas pu effectuer d’achat d’électricité ou de téléchargement de factures.

Malgré les efforts déployés par les responsables, il faudrait environ trois semaines pour tout remettre en ordre. Jusqu’ici, le nombre d’ordinateurs ayant été touchés n’est pas encore connu.

Les cybercriminels s’attaquent aux grandes villes

Ces derniers temps, les cybercriminels semblent s’intéresser de plus en plus aux grandes villes. Le 17 mai 2019, la ville de Baltimore a été attaquée. La municipalité a refusé de payer la rançon. Depuis trois mois, la ville de 620 000 habitants ne s’en est pas encore complètement remise.

Lake City et Rivieria Beach, en Floride, et le Comté de Laporte, en Indiana, ont également été victimes d’une attaque similaire. À la différence de Johannesburg et de Baltimore, ces villes ont dû capituler devant la complexité de la situation. Elles ont été obligées de répondre aux exigences des pirates.

Mots-clés ransomware