John McAfee arrêté pour évasion fiscale

John McAfee vient d’être arrêté en Espagne et placé en détention. Il est accusé d’avoir omis de déclarer ses impôts entre 2014 et 2018.

John McAfee a toujours été une personnalité hors norme. Après avoir fait fortune grâce à son antivirus, l’homme s’est retiré de la vie active pour réapparaître sur nos écrans en 2013. C’est en effet cette année-là qu’il a mis en ligne une vidéo “humoristique” dans laquelle il montrait comment désinstaller son propre antivirus, et ce alors même qu’il se trouvait en compagnie de prostituée et qu’il consommait de la drogue.

Crédits Pixabay

C’est également en 2013 qu’il s’est marié avec Janice McAfee, une ancienne prostituée rencontrée à Miami.

John McAffee, un habitué des controverses et des polémiques

Ses problèmes judiciaires, eux, remontent en 2012. Le 30 avril de cette année, la propriété de l’homme d’affaires a été prise d’assaut au Bélize par un raid du GSU, une unité spéciale de la police brésilienne. John McAfee a alors été arrêté pour possession de drogue et d’armes.

Quelques mois plus tard, il a fait de nouveau l’objet d’une enquête, cette fois suite à la mort de Gregiry Viant Faull, un expatrié américain retrouvé avec plusieurs balles dans le corps.

Le 5 décembre, John McAfee a alors été arrêté, pour être finalement hospitalisé au Guatemala. Un Guatemala dont il a été très rapidement expulsé, ce qui l’a alors contraint à retourner en Floride.

Des années compliquées

La situation ne s’est pas améliorée pour lui puisqu’il a été arrêté en 2015 dans l’état du Tenessee pour conduite et possession d’une arme à feu sous l’emprise de stupéfiants. Deux ans plus tard, en 2017, il s’est une nouvelle fois retrouvé sous les feux des projecteurs après avoir promis de manger son propre sexe si le Bitcoin n’atteignait pas les un million de dollars en 2020.

Historiquement, ses problèmes avec les impôts remontent au mois de juin de l’année dernière, date à laquelle l’ancien homme d’affaires a déclaré ne pas payer ses impôts depuis huit ans. Acculé, il a alors du quitter le territoire américain. Une fuite qui ne lui a pas épargné une enquête de la SEC.

Après s’être penchée sur son cas, cette dernière a en effet décidé de le poursuivre pour ne pas avoir déposé de déclarations de revenus entre 2014 et 2018, et ce alors même qu’il gagnait des millions de dollars de revenu grâce à ses activités de consultants et aux investissements réalisés dans les cryptomonnaies. Sans oublier la vente de ses droits pour l’adaptation d’un documentaire retraçant l’ensemble de sa vie. Documentaire qui risque d’être très sulfureux.

Il risque un maximum de 25 ans de prison

Il y a plus cependant. La SEC explique aussi dans son rapport que John McAfee n’a pas joué la carte de la transparence dans ses affaires et qu’il a fait la promotion de jetons sur Twitter sans spécifié qu’il était rémunéré 23 millions de dollars pour cela. P

lus problématique encore, la SEC accuse l’homme de s’être associé avec son harde du corps, Jimmy Watson Jr, afin de favoriser le transfert et la conversion des cryptomonnaies reçues par ce dernier en paiement de ses services.

Au total, donc, John McAfee fait face à pas moins de 5 chefs d’accusation. Il risque un maximum de cinq ans de prison pour chacun de ces chefs, soit un total de 25 années de prison.